Club-ScooterGT.com - Afficher un message - Présentation Le vieux bourdon et la jeune guêpe
Discussion: Présentation Le vieux bourdon et la jeune guêpe
Afficher un message
Vieux 19/09/2014, 23h03   #1
Netty 84
En rodage...
nouveau membre
 
Avatar de Netty 84
 
inscrit le 19/09/2014
de l'Isle-sur-la-Sorgue
Vespa GTS 125 ie

Messages: 9

Pouvoir de réputation: 0
Netty 84 a beaucoup d'amis au Club !Netty 84 a beaucoup d'amis au Club !Netty 84 a beaucoup d'amis au Club !Netty 84 a beaucoup d'amis au Club !Netty 84 a beaucoup d'amis au Club !
Wink Le vieux bourdon et la jeune guêpe

Ceux qui me connaissent savent que j’ai (presque) toujours utilisé des deux roues (moto, scooter) du moins jusqu’en 2004.
A l’époque, c’était à la fois un plaisir et une nécessité car travaillant dans Paris il m’était difficile de me déplacer autrement. J’ai abandonné le "deux roues" à la suite du vol de mon Peugeot car à ce moment-là je travaillais en banlieue et n’avais plus de difficultés pour garer la voiture. Par ailleurs, le climat en Ile de France n’incitant pas spécialement à la pratique du deux roues je n’ai donc pas racheté de scooter.
Mon chemin a croisé récemment un Vespa, qui était garé dans une rue de ma ville de l’Isle sur Sorgue et ça m’a "titillé" à nouveau dans la mesure où le climat provençal incite nettement plus à rouler "nez au vent".
J’ai trouvé sur "le bon coin" un Vespa d’occasion prêt à l’adoption et je l’ai du reste adopté.

En ce jour du 02 septembre de l’an de grâce 2014, c’était certes pour des milliers d’écoliers la "rentrée scolaire" mais pour moi c’était la "rentée scooter" après plus de 10 ans de vacances.
On rembobine la bande.
Arrivée à 10 h au sud d’Aix en Provence pour prendre possession de la bête et plongée directe dans le grand bain avec un tronçon d’autoroute avant de retrouver des chemins plus bucoliques à partir d’Eguilles.
De petites routes départementales traversant des forêts m’ont permis de me refaire la main et les bonnes sensations sont revenues très vite. Le Vespa GTS 125ie réagit très bien et à partir de Lambesc, j’étais comme "un poisson dans l’eau". Pour moi qui n’ait connu en deux roues que les rues et les embouteillages de la Région Parisienne (souvent sous un ciel gris, voire sous la pluie) se balader le nez au vent sous le ciel bleu et le soleil de Provence, je le dis tout net "C’EST LE PIED".
Petit arrêt entre Saint-Cannat et Lambesc pour déjeuner, puis poursuite de la route par Mallemort et Cavaillon où m’attendait "l’épreuve du vent". Insignifiant jusqu’alors, Monsieur Mistral s’est mis à souffler en rafale. Cela m’a permis de tester la bonne tenue de route de l’engin.
Arrivée sans encombre vers 14h à l’Isle où ma "monture" a découvert sa nouvelle écurie d’été (il couchera à l’abri dans la maison de jardin dès les premiers frimas).
Depuis, on peut dire qu'un vieux bourdon et une jeune guêpe s'aiment d'amour tendre
Netty 84 est déconnecté   Réponse avec citation