Afficher un message
Vieux 07/06/2012, 19h32   #36
B*******i
Invité
 

Messages: n/a

je t'adore Lui

L'union europeenne est au bord de l'explosion depuis des mois.

On paye des milliards dans le vent pour essayer de faire tenir les morceaux.

C'est en europe, que la crise se gère le plus mal à cause de l'union.


Et tu viens nous raconter que c'est ce qu'il y a de mieux pour nous?

Il n'est pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Comme 50% des français, je pense que l'union europenne est une vaste connerie qui nous a couté trés cher, et qui va continuer à nous gangrener pendant longtemps.

Tu fais un amalgame front national/eurosceptique.

voila les partis ouvertement eurosceptiques en France d'aprés wikipédia

Citation:
Les mouvements souverainistes sont soit de nature eurosceptique, soit altereuropéens (pour une Europe différente).
À droite et à l'extrême droite, Philippe de Villiers, le président du MPF13 fait partie des figures les plus emblématiques de l'euroscepticisme de droite. L'extrême droite est également largement opposée à la construction européenne actuelle, son principal représentant, le Front national14 dispose de plusieurs députés au Parlement européen. Cependant le souverainisme est loin d'être exclusif à la droite nationaliste. L'euroscepticisme s'exprime entre autres chez les gaullistes comme Debout la République15 de Nicolas Dupont-Aignan, ou encore des personnalités comme Charles Pasqua.
À gauche et à l'extrême gauche, l'euroscepticisme est également présent, avec en particulier le républicain Jean-Pierre Chevènement et son parti le Mouvement républicain et citoyen (MRC). L'euroscepticisme marqué à l'égard du Traité établissant une constitution pour l'Europe a notamment causé des dissensions internes au sein du Parti socialiste lors du référendum de 2005, en effet une majorité assez claire des militants s'est prononcée en interne pour soutenir le projet de traité, mais plusieurs dirigeants comme Laurent Fabius ont fait campagne pour le "non". D'autres formations comme Les Verts ont connu une situation similaire et sont traversées par des courants divergents sur l'avenir de la construction européenne. Des formations de gauche comme le Parti communiste français ou le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon prônent une réorientation des politiques européennes. On peut également trouver des eurosceptiques au sein de l'extrême gauche notamment trotskiste, ; la Ligue communiste révolutionnaire, et aujourd'hui le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) sont également très critiques à l'égard de l'Union européenne, tout comme Lutte ouvrière ou encore le Parti ouvrier indépendant16 qui prône une rupture nette avec l'Union Européenne.
en sachant que même au sein du PS et de l'Ump, un bon pourcentage l'est tout autant.

On est loin de ton analyse, je vais de ce pas écrire à mes potes de IPJ voir si tu es un expert reconnu ou pas auprés de l'institut.

sinon à titre personnel, je suis altereuropeen.
  Réponse avec citation