Club-ScooterGT.com - Afficher un message - Le topic du Piaggio Beverly 350
Afficher un message
Vieux 11/03/2012, 21h18   #1
helyxir
Membre
 
inscrit le 09/03/2012
de Nice
BMW C650 Sport

Messages: 201

Pouvoir de réputation: 91
helyxir est le King of The Club !helyxir est le King of The Club !helyxir est le King of The Club !helyxir est le King of The Club !helyxir est le King of The Club !helyxir est le King of The Club !helyxir est le King of The Club !helyxir est le King of The Club !helyxir est le King of The Club !helyxir est le King of The Club !helyxir est le King of The Club !
Le topic du Piaggio Beverly 350

Bonjour à tous,
Je profite de ma toute nouvelle inscription au forum pour créer le topic du Piaggio Beverly 350.

Je viens d'acquérir cette machine le 1er mars et je vous livre mes impressions.
J'ai fait 550 Kms à son bord et je suis ravi de mon achat.
Son prix d'abord : positionné un peu à part il est soit un 300 survitaminé un peu cher, soit un 400 agile bon marché.
Pour ma part, j'ai commencé le scooter fin 2011, après 35 ans de moto, avec un Sym GTS 300 juste un peu avant l'annonce de la sortie du Beverly. Je garde quand même mon Fazer 1000 carbu (the best !) pour le fun et l'arsouille du WE.
Un peu frustré par les prestations dynamiques du SYM qui a une tenue de route approximative, une rigueur et un ressenti insuffisants, j'attendais avec impatience ce nouveau modèle qui paraissait représenter le compromis idéal et la polyvalence que je privilégie aussi en moto.
A peine informé de l'arrivée du 350 dans la concession locale, je prends rendez vous pour un essai qui me convainc et vous connaissez la suite, enfin presque.
Je négocie la reprise de mon ancien scoot et demande les délais de livraison pour un modèle blanc avec ABS/ASR. Pas de réponse possible dans l'instant mais le concessionnaire me rappelle et m'explique que l'Italie a été privilégiée sur les livraisons, que le modèle sans ABS/ASR sera peut être plus facile à obtenir, et qu'il faut compter au mieux sur un mois, au pire sur deux pour recevoir la commande. Il me propose alors le modèle d'essai noir/selle rouge qui ne me plait pas du tout. Je téléphone donc à toutes les concessions Piaggio du département et je tombe sur une qui vient de recevoir le modèle de démo qui correspond exactement à ce que je cherche. Entre parenthèse, les autres m'ont confirmé des délais incertains.
Donc reprise, signature et achat dans la foulée, livré en 48 heures avec option gravage et alarme (pas encore reçue par contre).

Le positif =
- Coffre et rangements suffisants pour moi = le coffre accepte mon casque modulable Shubert, un surpantalon d'hiver matelassé et un coupe vent doublé polaire, la chaîne et le bloc disque antivols. Dans le tablier, une bombe anti-crevaisons, une écharpe, un pantalon coupe vent et un Kway, le cordon de mon téléphone et son adaptateur allume cigare. Je vais de toute façon rajouter un top case GIVI B47 sur la platine porte paquet intégrée.
- Le coffre est bien éclairé avec une ampoule navette standard que j'ai facilement remplacé par une à led. Pas de vérin mais la selle ne retombe pas ouverte à fond.
- Eclairage large en feu de route et assez puissant avec des ampoules H7, ici aussi faciles à trouver en versions plus performantes (je viens d'acheter des H7 Philips XP moto 80% plus puissantes).
- Béquillage facile sur la centrale. Latérale facile à trouver.
- La rétrovision est bonne, on voit ce qui se passe 2 mètres derrière soi. Les rétros passent au dessus de ceux des voitures dans les embouteillages.
- Pneus d'origine performants et larges.
- Bonne rigueur des suspensions, fermes mais pas inconfortables.
- Bonne transmission qui accroche vite sans mouliner, on est toujours sur le couple.
- Frein moteur important. Ca peut nuire à la fluidité de conduite, il faut s'adapter, mais ça reste un atout pour moi. C'est sûrement ce qui a été qualifié de comportement ON/OFF sur les 1er essais des journalistes du net.
- Bonnes accélérations, pas foudroyantes car je n'utilise pas encore tout le potentiel, mais dans tout les cas les dépassements rapides se font sans angoisse et on arrive vite à 110Km/h. Donné pour 150 chrono.
- Très bonne tenue de route. Ca dandine un peu de l’arrière quand on veut rouler (très) fort mais ça se maîtrise sans problème en n'étant pas dangereux de toute façon. Surement aussi parce que j’ai taré les amortisseurs au plus dur pour gagner de la garde au sol.
- Le saute vent protège pas mal vu sa taille, mais je vais installer une bulle Givi dont l'avantage est de déborder sur les poignées et de protéger les mains du vent. Par contre trop haute, je l'ai raccourcie. Pas encore montée. Je prévois en plus des poignées chauffantes pour rouler par tous les temps.
- Bonne maniabilité et rayon de braquage court. La stabilité est très bonne en évolution lente.
- On peut utiliser un bloque disque de moto ou un U moto qui prend un bâton de la jante et les 2 fourreaux de fourche. On n’y pense pas toujours mais ça me parait important. Sur d'autres, c'est chaîne et rien d'autre.
- Crochet porte sac sur le tablier avant.
- Commande électrique de l'ouverture de selle.
- L'espacement des intervalles d'entretien.
- Le filtre à air est lavable et réutilisable. Des frais de pièces détachées en moins aux révisions.
- Son esthétique élancée, avec l'habitude, me plait de plus en plus.

Le négatif =
- Selle un peu ferme, dont le dosseret pilote me gène pour déplier un peu plus les jambes (je fais 1,83m). Je prévois de faire modifier la selle pour le supprimer et gagner un peu de recul.
- La béquille fait perdre de la garde au sol à gauche. En roulant (très) fort, je me suis retrouvé en glisse des deux roues à cause de la béquille s'appuyant sur le sol, mais j'avais déjà un angle conséquent. Je suis en train de modifier celle-ci pour minimiser ce problème et la remonter au maximum, j'espère gagner suffisamment de centimètres. A droite, ça va.
- Le freinage est bon mais manque un peu de mordant à l'attaque sur l'avant pour mon goût, probablement plus adapté à la clientèle visée. Avec un freinage 2 doigts, il faut chercher la puissance à fond de poignée et on se coince les doigts qui restent sur l’accélérateur. Mais ça dépend aussi des habitudes de chacun, à 4 doigts ça va.
- La commande des clignos est un peu dure et rugueuse, pas agréable. Ca s'assouplira peut être avec le temps.
- Appel de phare au pouce, un peu éloigné et moins instinctif et rapide qu'une gâchette sur l'avant de la poignée gauche, comme en moto.
- Le bouton "mode" qui fait défiler les infos au tableau de bord est aussi un peu éloigné du pouce et peu pratique à utiliser en roulant.
- L'affichage de la température extérieure se trouve dans le menu défilant. Un affichage permanent n'aurait rien coûté de plus.
- Un affichage tout numérique n'aurait pas été incongru en 2012, surtout pour la vitesse, plus facile à lire que cette petite aiguille noyée dans le fond foncé. De plus, le tableau de bord est très proche du pilote et on doit baisser la tête au lieu du regard pour le lire.
- Le bouchon d'essence n'est pas monté sur charnière.
- La bulle, trop proche du pilote, oblige à se contorsionner pour ne pas cogner son casque quand on fait le plein assis sur la machine.
- Pas de warning. Ca ne me gène pas, mais peut être que pour certains, oui.
- La jauge à essence parait très pessimiste. Le voyant réserve s'allume à 230 Kms, bien avant la fin de mon autonomie théorique de plus de 300 Kms, mais il faudra que je vérifie la concordance.
- Pourquoi ne pas aller au bout de la logique et installer des clignos à led, comme les veilleuses et les stops ? Pas de claquages d’ampoules c’est bien non ?
- Pas de frein de parking.
- Pas de compte tour. L’utilité est souvent contestée pour un scooter mais ça m’aurait bien aidé pour le rodage.
- La consommation annoncée plus basse est pour le moment d'environ 4 litres. Elle baissera peut être après le rodage

J'étais tenté par un Tmax, dont la réputation n'est plus à faire, mais le vol pratiquement certain et les tarifs d'assurance dissuasifs m'ont découragé. Par rapport à ces risques je me dirigeais vers l'occasion mais si l'on compare avec le prix moyen d'un modèle 2007/2008, on est parfois plus cher que le Piaggio neuf et j'ai donc renoncé.
Je considère ce Beverly 350 comme le meilleur scooter de moyenne cylindrée au niveau dynamique. Faudra que je me frotte à un Tmax pour voir.
J'ai eu l'occasion de faire une balade de 400 kms avec un groupe composé uniquement de motos de 600 à 1200 cm2. A la fin de la journée le regard porté sur cet engin avait bien changé, surtout qu'il a l'air d'un 125, la cylindrée n'apparaissant nulle part. J'ai fait tout le trajet en tête avec parfois beaucoup d'avance dans le sinueux azuréen, alors que je me limitais dans les bouts droits à 110 Km/h. Une fois rodé, je suis sur d'en étonner encore plus d'un. Bref, je me régale avec cette machine qui me sert pour son coté utilitaire en semaine et permet de longues balades le WE sans frustrations et confortablement.
De plus, avec son coté discret, je pense qu'il n'attirera pas les voleurs qui resterons braqués sur les 125 et les maxi scooters plus populaires.

Dernière modification par helyxir ; 11/03/2012 à 21h25..
helyxir est déconnecté   Réponse avec citation