Afficher un message
Vieux 16/06/2007, 17h30   #1
Fullpower
en vacances...
 
inscrit le 14/03/2007
de chez ma copine
Nexus 250

Messages: 3148

Pouvoir de réputation: 0
Fullpower à un bon karma au ClubFullpower à un bon karma au ClubFullpower à un bon karma au Club
Smile Gilera 500ie dans le garage...

Bonjour la compagnie...

Mon supermot a un nouveau compagnon de "garage".

Aujourd'hui samedi 16.06.07-14h30, je quittes la concession "Piaggio" au guidon du Gilera 500ie rouge.

J'enfourche donc la ptite bête et appuie sur le bouton magique. Vroooaaaa...du premier coup le moteur s'ébroue accompagné d'un son fort agréable pour un pot d'origine. Après avoir respecté le temps de chauffe, 80-90 compteur compte tenue de la cylindrée sur un 1/5 de poignée de gaz (hein bibou ), j'me tape une portion d'autoroute pas mal fréquentée samedi après-midi oblige. Et là je me glisse dans le trafic sur une simple rotation 1/4 de tour de la poignée de gaz (merci le couple de 4,2 mkg à 5'700t/min) et me stabilise à un ptit 130 compteur durant une vingtaine de minutes. A ma grande surprise, plusieurs automobilistes ainsi que leur passagère admirent le Nexus en arrivant à ma hauteur. Et là j'me dis que non seulement le Nexus est un super scoot mais qu'en plus il a un look d'enfer et attire les regards comme les fleurs attirent les abeilles...

En quittant l'autoroute, je constate, à la vue des insectes collés sur ma visière, que le Nexus protège un peu moins que mon ex Atlantic 500 mais ça je le savais déjà et ça ne me pose aucun problème. La position de conduite est plus confortable que ce que j'en pensais, la selle a une bonne ergonomie et offre un bon confort à mes ptites fesses...Les amortos ne sont pas si durs que ça...mon ptit 90kg arrive encore bien à les faire travailler...la fourche est tip top et le freinage au poil...

Arrivé à mon domicile, je monte à l'appart, enfile mon équipement "cuir" de la tête au pied avec bottes inside et redescend pour allé essayer la bête sur mon ptit circuit préféré (20km de routes tortueuses avec ptit col perché à 1'350m d'altitude.

Connaissant la route comme ma poche...sawachié dans le ventilo...

Tout d'abord, petite portion d'autoroute peu fréquentée (10km) histoire de taper une ptite vmax et voir c'que ça donne coté reprises (80-120 et 120-150).

Clignos gauche enclanché, j'ouvres la poignée à toc et adopte la position "recherche de vitesse". L'aiguille du compteur monte facilement jusqu'à 160 puis un peu plus lentement pour aller se coller un peu au-delà du 180... je maintiens le 180 sur env. 5km et redescend à 160 jusqu'à la sortie d'autoroute...

Ensuite c'est le bonheur...je commence par une montée assez raide que je grimpe à 120 puis entame une série de virolos à un ptit 100 de moyenne jusqu'au sommet. Puis j'me tape une descente d'enfer direction un ptit village bien symphatique ou je connais un ptit bistrot très accueillant (sommeillère au top ) .

La descente commence par un bout droit de 300m au bout duquel j'me trouve déjà à 140 et saute sur les freins (merci Brembo ) oh...putain c'était chaud car un ptit droite serrée suivi immédiatement d'un gauche à 180 degrés m'attendais. Puis gaz à mort sur 150m pour à nouveau un freinage style "Barros dans ses grands jours" et oh surprise frotte déjà la béquille coté droit dans un bruit de ferraille que j'apprécie pas trop. Suivi du même virage (180 degrés) dans l'autre sens ou là j'ai presque le carter transmission qui embrasse le bitume. Ensuite bout droit de 200m avant d'me farcir une série de virolos à 90-100 de moyenne avec des prises d'angles de ouf et termine ma descente par un bout droit de 500m qui me permet à nouveau de taper le 180 compteur comme une fleur (descente oblige) et de terminé ma ptite pointe par un freinage de la mort... Je vous explique pas la pression exercée sur les leviers... j'avais un peu les yeux qui sortaient des orbites car malgré le freinage Brembo, j'ai été un peu optimiste sur ce coup là .

Ensuite c'est la pause bien méritée au ptit café décrit plus haut. la sommeillère m'acceuille avec un grand sourire que je lui retourne immédiatement non sans avoir jeté un ptit oeil furtif dans son magnifique décolletée .

Une panaché plus tard accompagné d'une cigarette, j'me retape la remontée en suivant un motard en Honda Africa Twin 750cc. Le gars avait un bon rythme...sans plus...j'ai hésité à lui faire le freinage à plusieurs reprises et j'lai finalement suivi tranquille jusqu'au sommet. J'avais eu mon compte d'adrénaline dans la descente auparavant...


Voili...voilou...

Dernière modification par Fullpower ; 17/06/2007 à 11h45..
Fullpower est déconnecté