Club-ScooterGT.com - Afficher un message - Des radars sur des motos banalisées
Afficher un message
Vieux 28/03/2011, 17h56   #1
Bernie
Pilier de Club
 
Avatar de Bernie
 
inscrit le 15/06/2009
de Carcassonne (11)
Yamah FJR1300 full black

Messages: 2458

Pouvoir de réputation: 1821
Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)Bernie s'apprête à se poser sur Jupiter (et non Jupiler :lol:)


Des radars sur des motos banalisées

Citation:
Dès cet été, un dispositif permettra de flasher tout véhicule roulant en excès de vitesse.

Les premiers radars embarqués à bord de voitures de police banalisées, ou même de motos, seront testés dès cet été sur les routes de France. Le développement de ces radars mobiles, qui permettent de contrôler la vitesse dans le flux de circulation, avait été annoncé par Brice Hortefeux peu avant son départ du ministère de l'Intérieur.
La Place Beauvau vient de publier un appel d'offres demandant aux fabricants de proposer, dans un délai d'un mois, des dispositifs légers permettant de flasher tout véhicule roulant en excès de vitesse, révèle lundi matin le magazine Auto Plus. Le ministère souhaite expérimenter, dès cet été et pour une durée six mois, trois systèmes différents. «En fonction des résultats, un système pourra être labellisé par le Laboratoire national de métrologie et d'essais avant la fin de l'année», indique-t-on au ministère, précisant : «C'est une technologie nouvelle dont la fiabilité demande à être vérifiée.» Ces radars seront embarqués dans des voitures ou des motos dédiées au contrôle de la vitesse. Selon Auto Plus, ils devront surveiller les véhicules circulant dans le même sens, de jour comme de nuit, quelles que soient les conditions météo et sur plusieurs files. Le système devra être évolutif. Par la suite, il devra aussi pouvoir fonctionner à contresens et faire la distinction entre voitures et poids lourds.
La généralisation de ces radars embarqués est réclamée de longue date par les associations de lutte contre l'insécurité routière. «Nous attendons la mise en place de cette troisième génération de radars depuis 2006, se félicite Chantal Perrichon, responsable de la Ligue contre la violence routière. C'est en effet un système qui permet de contrôler la vitesse en permanence et sur de longs trajets. On envoie ainsi le message à chaque conducteur qu'il peut être flashé à tout moment.» La France compte un million de kilomètres de routes et la majorité des accidents survient sur des nationales ou des départementales, rappelle la Ligue.

Imposer des limiteurs de vitesse embarqués

Ces radars, embarqués dans des voitures banalisées dans la circulation, sont surtout indétectables. Ils anéantissent ainsi l'intérêt des systèmes de navigation qui préviennent de la présence de radars fixes ou mobiles, comme Coyotte.
L'objectif du gouvernement est désormais de faire tomber le nombre de morts à moins de 3 000 en 2012, contre 3 994 l'an dernier. Ce seuil symbolique a été fixé par Nicolas Sarkozy. En février, le ministère de l'Intérieur a confirmé l'installation de 1 000 nouveaux radars d'ici à fin 2012, dont 100 modèles contrôlant la vitesse moyenne et 90 faisant la distinction entre voitures et camions. Et les associations espèrent que le ministère de l'Intérieur envisagera d'imposer les limiteurs de vitesse embarqués, qui bloquent le compteur à la vitesse maximale autorisée.






Source: Le Figaro.fr
__________________
Bernie est déconnecté