Afficher un message
Vieux 31/01/2011, 07h43   #1
CritoF
Admin-TooMuchWork
 
Avatar de CritoF
 
inscrit le 20/10/2007
de Interfile land ;)
Honda CBF Mimile F

Messages: 19211

Pouvoir de réputation: 5115
CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !


Fraude à la pompe de la part du pompiste

Trouvé sur le parisien (Les pompistes fraudeurs détournaient du carburant ) et relayé par motomag ( Le pompiste escroc avait trafiqué les pompes à essence Dépêches Moto Mag : actu, essais moto et scooter, occasions )

Citation:
Les pompistes fraudeurs détournaient du carburant

Des employés de Total ont truqué des pompes à essence au détriment des clients. Un cas rarissime. En France, les stations sont très contrôlées.
Citation:
Grâce à des instruments de mesure trafiqués, une double comptabilité et des pompes faussement en panne, les responsables de deux stations-service de Seine-et-Marne (à Melun et Esbly) ont détourné 5% du carburant qu’ils vendaient.
| LP/YANN FOREIX

Citation:
Côté pile, José est un caissier de station-service sans grande envergure. Côté face, c’est un formidable Géo Trouvetout, « doué mais malhonnête » pour reprendre l’expression de quelqu’un qui le connaît. Pendant plusieurs mois, il a installé dans deux stations de la Seine-et-Marne gérées par des proches un système de détournement de carburant en bricolant les pompes.

D’après Total, qui a découvert la fraude en juin 2008, le butin de cette arnaque se chiffre en centaines de milliers d’euros. La justice vient de clore l’enquête et le parquet vient de requérir—début janvier—le renvoi en correctionnelle de José et de trois complices pour « escroquerie » et « dégradations graves de bien ».

Un butin de 800 € par jour

C’est une dénonciation anonyme qui intrigue la direction de Total en juin 2008. Dans les deux stations visées, à Melun et Esbly, José le bricoleur a modifié les pompes qui distribuent 5 % de carburant en moins que ce qu’indiquent les écrans. Grâce à une double comptabilité, les escrocs parviennent à revendre l’essence et le diesel ainsi détournés. Les clients n’y voient que du feu mais la fraude rapporte, selon ses propres auteurs, 800 € par jour et 250 000 € au total.
En 2003, déjà, un premier contrôle dans une autre station où travaillait José avait décelé une anomalie et provoqué une enquête. Mais le pompiste escroc avait pu démonter son dispositif dans la nuit, juste avant le passage de la contre-expertise. Pas impressionné par ce premier impair, José s’était remis au travail en mettant au point, dès octobre 2006, un système plus élaboré encore, basé sur un changement de pignon du moteur de la pompe qui permettait en même temps de flouer ses clients et sa maison mère (voir infographie).

Pour blanchir ses gains amassés pendant près de deux ans, José redistribuait ses bénéfices sur plusieurs comptes bancaires appartenant à ses proches. Les enquêteurs ont ainsi découvert que malgré son salaire officiel de 1 000 € mensuel, il s’était offert unpavillon cossu de 150m2 sur un terrain de 700 m2, le tout avec piscine, jacuzzi et hammam. Il était aussi copropriétaire de la maison de son ex-épouse évaluée à environ 400 000 €.

Son complice, Eric M., gérant d’une des stations où opérait la fraude, n’était pas en reste et avait utilisé son butin pour rénover sa ferme et financer ses passions pour l’élevage d’oiseaux et les courses de chiens. Les deux complices et leurs fils respectifs, qui ont bénéficié de l’escroquerie, seront jugés dans les prochains mois. José M., « génie de l’électromécanique », comme le décrit son avocat, Me Pascal Garbarini, sera-t-il embauché ensuite par Total pour traquer les fraudeurs comme dans le film«Attrape-moi si tu peux »?

Le Parisien
CritoF est déconnecté