Afficher un message
Vieux 11/05/2007, 10h05   #38
tempura
Membre Junior
 
inscrit le 03/09/2006
de Bruxelles - Belgique
satelis ciyt

Messages: 91

Pouvoir de réputation: 11
tempura a désactivé sa réputation
Je ne suis pas de votre avis

Je ne suis pas du tout d'avis que le type en roller n'est pas responsable.
Pour que la responsabilité civile d'une personne soit engagée, il faut trois choses :
- une faute;
- un dommage;
- un lien de causalité entre la faute et le dommage.

Le dommage et le lien de causalité sont en l'occurrence présents.
Reste la faute. Qui a commis la faute à l'origine du dommage ?
La faute au sens du code civil consiste à ne pas se comporter comme une personne raisonnablement prudente, ce que la jurisprudence qualifie de "bon père de famille".
Qui, en l'occurrence, a adopté une conduite qui n'est pas raisonnablement prudente ?
Notre ami qui sort de son parking à allure très modérée en vérifiant s'il peut s'engager sur la voie qu'il doit prendre ou le type en roller qui, grisé par sa vitesse, pense à autre chose ? Il me semble que la réponse est évidente.
Notre ami s'est comporté comme se comporterait toute personne raisonnablement prudente et n'a commis aucune infraction. De quelle manière aurait-il pu éviter la collision. En sortant d'abord à pied et en installant des signaux pour annoncer qu'il allait sortir son scooter du garage ? Cela dépasse ce qu'on peut attendre d'une personne raisonnablement prudente. Comme le type en roller aurait-il pu éviter la collision ? En modérant sa vitesse et se concentrant sur sa trajectoire et les obstacles possibles, donc en se comportant comme une personne raisonnablement prudente, ce qu'il n'a pas fait.

A mon sens c'est monsieur Roller qui est responsable.
__________________
Personne d'autre que moi ne peut poster ici
tempura est déconnecté