Club-ScooterGT.com - Afficher un message - Ligue contre la violence routière
Afficher un message
Vieux 06/01/2011, 15h37   #1
Denis06
Pilier de Club
 
Avatar de Denis06
 
inscrit le 15/03/2010
de A-M
Yamaha MT09

Messages: 3526

Pouvoir de réputation: 622
Denis06 croise des soucoupes volantes autour de MarsDenis06 croise des soucoupes volantes autour de MarsDenis06 croise des soucoupes volantes autour de MarsDenis06 croise des soucoupes volantes autour de MarsDenis06 croise des soucoupes volantes autour de MarsDenis06 croise des soucoupes volantes autour de MarsDenis06 croise des soucoupes volantes autour de MarsDenis06 croise des soucoupes volantes autour de MarsDenis06 croise des soucoupes volantes autour de MarsDenis06 croise des soucoupes volantes autour de MarsDenis06 croise des soucoupes volantes autour de Mars


Ligue contre la violence routière

Voici le programme de la ligue contre la violence routière pour réduire le nombre d'accident en 2011/2012, je vous laisse juge

Moins de 3000 morts sur les routes de France en 2012 ! C'est possible !

Entre 2001 et 2008, le nombre des tués sur les routes de France a baissé de 48%. Ainsi, par rapport à l'année 2001, 4000 vies sont sauvées et 60000 blessés sont épargnés par an. La réduction du nombre des accidents entraîne une économie annuelle de 7,5 milliards d'euros pour la collectivité nationale. Ce résultat remarquable est dû à la décision, prise au plus haut niveau de l'Etat en juillet 2002, de faire de la sécurité routière une priorité nationale. Cette décision, correctement relayée par les médias, a conduit les Pouvoirs Publics à mener une politique résolue en vue de faire respecter la loi sur la route. La mise en œuvre de cette politique s'est traduite tout particulièrement par la mise en place, dès octobre 2003, du système de « contrôles-sanctions automatisés » des excès de vitesse, par un meilleur ciblage des contrôles d'alcoolémie, et par la fin des « indulgences », l'excès de vitesse et l'excès d'alcool ayant depuis longtemps été identifiés comme étant les deux causes principales d'accident grave (en 2007, l'excès d'alcool est encore responsable de 1 250 morts, l'excès de vitesse de 900).
Réduire encore fortement le nombre des tués (4 274 en 200 d'ici à 2012, est un objectif accessible. Il exige le renforcement de la politique engagée en 2002. L'objectif de moins de 3000 tués en 2012 mettrait notre pays au niveau des meilleurs de la classe européenne. Pour l'atteindre, il nous paraît nécessaire d'amplifier la politique de sécurité routière dans le cadre d'un plan cohérent, diversifié et déterminé de prévention.
C'est pourquoi la Ligue contre la violence routière propose un ensemble de mesures concernant tous les facteurs qui peuvent intervenir dans la survenance ou la gravité d'un accident. Ces mesures concernent les usagers (pour une amélioration durable de leur comportement), les infrastructures routières (pour qu'elles soient mieux adaptées aux capacités des usagers), les véhicules enfin (pour que leurs performances soient compatibles avec le respect du code de la route). Pour des raisons pratiques, ces mesures seront étalées dans le temps, mais les Pouvoirs publics doivent se donner comme objectif de les mettre en œuvre dans les cinq années à venir.

Mesures en direction des usagers : pour une amélioration durable des comportements :
• Communication forte et persévérante pour informer, sensibiliser et expliquer les mesures prises,
• Renforcement du continuum éducatif depuis l'école élémentaire jusqu'au lycée,
• Meilleure prise en compte de tous les aspects de la sécurité routière dans la formation dispensée aux enseignants de la conduite, aux inspecteurs du permis de conduire, aux forces de l'ordre et aux magistrats,
• Amélioration de la préparation au permis de conduire
• Renforcement de tous les contrôles : vitesse, alcool, portable au volant. Pour une prévention efficace, la forte probabilité d'être contrôlé prime sur le niveau de la sanction,
• Poursuite du programme « contrôle-sanctions automatisés » en privilégiant le réseau départemental, en positionnant les radars de façon à « flasher » les véhicules en éloignement afin de contrôler tous les véhicules y compris les motos, accroissement du nombre de radars embarqués, mise en place de radars leurres inactifs,
• Application renforcée de la loi Evin interdisant la publicité des boissons alcoolisées,
• Interdiction aux alcooliers de sponsoriser des soirées jeunes,
• Promotion de l'éthylotest anti démarrage comme complément ou alternative à une sanction pénale.

Mesures en direction des infrastructures : pour des routes qui évitent les erreurs et pardonnent les fautes
• Meilleure diffusion, à tous les gestionnaires de voiries, des guides d'aménagements sécuritaires adaptés à chaque réseau,
• Contrôle technique de sécurité des infrastructures dans l'esprit des labellisassions « qualité » appliquées dans l'industrie,
• Révision de la signalisation pour une meilleure cohérence et une bonne compréhension par l'usager,
• Adoption de mesures pour une meilleure protection des piétons et des usagers vulnérables.

Mesures en direction des véhicules : pour des véhicules compatibles avec les exigences du code de la route
• Interdiction de la publicité pour les véhicules inutilement lourds et puissants, dangereusement rapides et polluants (plus de 140g de co2 par km),
• Limitation, à la construction, de la vitesse à 130 km/h pour les véhicules de plus de 1800 kg et à terme pour tous les véhicules,
• Obligation d'équiper progressivement tous les véhicules (motos comprises) d'une « boîte noire » accidentologique, véritable témoin embarqué des événements entourant directement un accident,
• Obligation d'équiper les véhicules neufs de feux dédiés,
• Neutralisation du téléphone kit mains libres lors de la conduite et de tous les dispositifs réduisant, de façon significative, l'attention et la vigilance du conducteur,
• Installation de série de l'ESP pour tous les véhicules.

Mesures réglementaires :
• Mise en vigueur du Code de la Rue en cours d'élaboration,
• Réduction de 10 km/h de la vitesse maximum autorisée sur les voies autorisées aujourd'hui à 130, 110 et 90 km/h. (conformément aux propositions émises lors du Grenelle de l'environnement),
• Réexamen des vitesses maximales autorisées sur les routes étroites,
• Harmonisation des limitations de vitesses dans tous les pays de l'Union Européenne,
• Extension à tous les pays européens de l'effet des sanctions prononcées dans l'un d'entre eux.

Dernière modification par dfmz ; 06/01/2011 à 16h32.. Motif: Aeration de la présentation
Denis06 est déconnecté