Club-ScooterGT.com - Afficher un message - La Maniabilite
Discussion: La Maniabilite
Afficher un message
Vieux 22/04/2007, 09h01   #8
bruno06
Membre addict
 
Avatar de bruno06
 
inscrit le 18/03/2007
de Nice
Xmax 250

Messages: 1321

Pouvoir de réputation: 13
bruno06 à un bon karma au Clubbruno06 à un bon karma au Clubbruno06 à un bon karma au Club
Icon3

Non, je pense que meme sur un 50cm3 ça marche, c'est juste un phénomène physique et je peux t'assurer qu'a partir du moment ou tu touches au guidon, tu ne pourra aller tout droit .

En virage je l'utilise rarement car mon scoot est léger, par contre ça t'aide à conserver ta trajectoire plus facilement.

Extrait tiré de annonces-moto.com:

Nous avons deux roues, donc deux points de contact au sol (point de gyroscope), traçons une droite entre ces deux points et nous obtenons une ligne qui coupe parfaitement la moto en deux, les masses s'équilibrent entre la gauche et la droite.

Je braque à gauche, le point de contact au sol s'écarte sur la droite (oui j'ai bien dit sur la droite le point de contact au sol varie inversement à la direction prise), la ligne droite tirée précédemment s'écarte donc très légèrement sur la droite, on se retrouve avec plus de poids sur la gauche que sur la droite, la variation faible du point de contact, entraîne une variation de poids faible mais suffisante pour que la moto prenne un peu d'angle. ( voir schéma )



La prise d'angle est donc définie par une variation de poids.

Le contre-braquage c'est quoi ?

Avant toutes choses, vous devez comprendre que ce phénomène est totalement inné, on ne s' impose pas, on applique uniquement les lois physiques dictées par la moto.
Nous avons vu précédemment qu'une moto prend de l'angle en fonction d'une variation de poids, dicté par l 'écart + ou - important du point de contact au sol (point de gyroscope), mais je vous ai caché le plus important.

Le point de gyroscope varie en fonction de la vitesse, quand celle-ci est inférieure à 20 km/h le point de gyroscope coïncide avec le point de contact au sol mais quand la vitesse devient supérieure ce point se déplace de 90 degrés à l'inverse du sens de rotation.



Reprenons le principe d' une droite joignant nos deux points de gyroscope (employons les bons termes). Nous roulons à 50km/h (l'effet gyroscopique est en action), en ligne droite notre ligne coupe toujours parfaitement la moto en deux, masses réparties, la moto va tout droit, plus la vitesse augmentera plus la moto restera en équilibre parfait.

Nous sommes toujours à 50km/h, tournons le guidon sur la gauche, le point de gyroscope (situé sur le bout de la roue) s'écarte sur la gauche, la ligne des masses s'écarte sur la gauche, vous vous retrouvez avec plus de poids sur la droite, la roue avant prend de l'angle et entraîne toute la moto avec elle et vous tournez...... à droite.

C'est assez déroutant mais n' oubliez pas qu' une roue de moto prend de l' angle. En voiture vous contre-carrez l' effet gyroscopique, vous tournez à plat, ce qui entraîne l 'obligation d' utiliser des pneus plus larges pour éviter une glisse en continu.

Pour revenir en ligne droite vous relâchez complètement votre guidon et la force gyroscopique (c'est sa vocation première) ramène automatiquement vos roues en ligne, comme en voiture, à faible allure vous ramenez vous même le volant (créneau) mais dès que l' allure est suffisante, comme en moto, vous relâchez le volant et la force gyroscopique ramène automatiquement les roues en ligne droite.
Maintenant vous maîtrisez complètement l'art d' effectuer une superbe courbe.

Mon exemple fonctionne aussi si vous tournez votre guidon à droite, heureusement.
bruno06 est déconnecté