Afficher un message
Vieux 10/09/2010, 12h01   #1
CritoF
Admin-TooMuchWork
 
Avatar de CritoF
 
inscrit le 20/10/2007
de Interfile land ;)
Honda CBF Mimile F

Messages: 19405

Pouvoir de réputation: 5115
CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !


Péages urbains: invasion programmée

Péages urbains : invasion programmé

source : Péages urbains: invasion programmée Défense de la moto Politique du 2-roues en ville

Citation:
Entériné durant l’été, le principe du péage urbain va s’appliquer dans les grandes agglomérations. Désengorger et dépolluer les villes, privilégier les transports en commun... Cette mesure divise les municipalités et reste mystérieuse quant aux utilisateurs de deux-roues motorisés.

Projet phare de la loi « Grenelle 2 », l’expérimentation de péages urbains ne concerne que les agglomérations de plus de 300.000 habitants (soit une douzaine de municipalités). Celles-ci ont donc désormais la possibilité de rendre payant l’accès à leur centre urbain. Toute collectivité intéressée doit, via son «  autorité organisatrice des transports urbains  » (AOTU), organiser une enquête publique, présenter un réseau de transports en commun adapté, dégager les fonds pour un test de trois ans et fixer le tarif à appliquer. Elle peut ensuite déterminer les modalités pratiques d’application (types de véhicules, tranches horaires…).
Des élus frileux

Paris et Lyon sont les seules à avoir émis un avis clair sur le sujet. Les dix autres collectivités éligibles (Marseille, Lille, Toulouse, Lille, Nantes, Strasbourg, Bordeaux, Rennes, Reims et Montpellier) ne se sont pas officiellement prononcées. Des études de faisabilité ont certes été réalisées, mais l’impopularité d’une telle mesure effraye les politiques, quand ils ne sont pas tout simplement convaincus de l’iniquité d’un tel système.

Ainsi, à Paris, Annick Lepetit (adjointe au maire chargée des déplacements, des transports et de l’espace public) assène : «  Ces péages constituent une ségrégation sociale. Je me refuse à ce nouvel octroi, qui dresse une barrière de plus entre les centres-villes et leurs banlieues.  » À Lille, l’étude préconise un péage uniquement pour les poids lourds. À Marseille, Roland Blum (1er adjoint au maire) estime que «  le péage urbain existe déjà  » (tunnel du Prado-Carénage), alors qu’un nouveau tunnel payant devrait voir le jour.
Seule la communauté urbaine de Lyon semble aujourd’hui prête à lancer le test. Le projet figure même depuis juin 2008 dans le plan de protection de l’atmosphère de l’agglomération. Deux pistes sont à l’étude  : un péage à l’entrée du centre-ville ou une vignette imposée aux usagers qui circulent dans le périmètre du Grand-Lyon (57 communes).
Les deux-roues épargnés ?

Reconnu à l’étranger comme moyen motorisé le plus à même de concilier fluidité du trafic, pollution modérée et économie pour l’usager, le deux-roues motorisé (2RM) pourrait bien passer entre les mailles du filet. En effet, dans chacune des villes européennes ayant imposé un péage urbain (Londres, Stockholm, Berlin, Milan), les usagers de 2RM circulent gratuitement. En Allemagne, les villes qui ont mis en place un système de vignette «  verte  », en fonction des normes de pollution des véhicules, en ont exempté les 2RM. Reste à voir si les agglomérations françaises qui adopteront le principe du péage s’inspireront de leurs grandes sœurs européennes…
François Barrois - 09/09/2010
source : Péages urbains: invasion programmée Défense de la moto Politique du 2-roues en ville



ça sent la manif à plein nez (surtout pour Lyon)

Dernière modification par dfmz ; 10/09/2010 à 15h11..
CritoF est déconnecté