Afficher un message
Vieux 17/03/2010, 14h04   #7
aldebarande
Pilier de Club
 
Avatar de aldebarande
 
inscrit le 12/02/2009
de -
-

Messages: 3683

Pouvoir de réputation: 924
aldebarande va se poser sur la planète Marsaldebarande va se poser sur la planète Marsaldebarande va se poser sur la planète Marsaldebarande va se poser sur la planète Marsaldebarande va se poser sur la planète Marsaldebarande va se poser sur la planète Marsaldebarande va se poser sur la planète Marsaldebarande va se poser sur la planète Marsaldebarande va se poser sur la planète Marsaldebarande va se poser sur la planète Marsaldebarande va se poser sur la planète Mars
Habitant dans la région de Montpellier j'ai une très bonne exérience de la conduite par grand vent.

En règle général en ligne droite cela ne pose aucun problèmes à condition d'éviter effectivement de doubler une voiture de trop près. Il faut prévoir de l'espace de chaque coté. Lors de rafale très violente il faut en plus sortir le buste ou se pencher pour lutter efficacement et en urgence pour conserver une trajectoire non léthale.

Là ou il faut vraiment ralentir et se méfier c'est en virage.
Voici quelques mois nous avons failli ne pas revenir à cause de cela.
Je montai le pas de l'escalette avec un vent à décorner des boeufs. Cela ne me posait pas plus de problèmes que cela jusqu'a ce que j'arrive à un endroit ou il y avait des courants d'air de folie.

Alors que j'étais sur l'angle (très penché) j'ai pris une rafale vicieuse qui m'a obligé à un rétablissement violent et en urgence. Je ne suis pas tombé, mais cela m'a obligé à mordre sur la voie de gauche ou quelqu'un aurait pu être en train de me doubler (voie express).

J'ai eu chaud.

Depuis par grand vent je fait particulièrement gaffe en virage. En gros je ralenti lorsqu'il y a risque de rafales.
__________________
Seuls les plus petits secrets ont besoin d'être protégés. Les plus gros sont gardés par l'incrédulité publique. Marshall McLuhan.
aldebarande est déconnecté