Afficher un message
Vieux 15/03/2010, 13h34   #57
micm
Invité
 

Messages: n/a

Enfin !!!!!!

je vous met ce que j'ai mis sur le CR de la manif FFMC varoise

Article de "Var Matin"

La source : Plus de 3 000 motards en colère dans les rues - Toulon - Toulon - Var Infos - l'actualité en direct avec Var-Matin - varmatin.com

Citation:
Toulon

Plus de 3 000 motards en colère dans les rues


Paru hier, dimanche 14 mars 2010 11 commentaire(s)
Photo : Laurent Martinat
Hier, dans les rues de Toulon, Patrick Bidard (en médaillon) a revendiqué « l'éducation routière plutôt que la répression ».



Les motocyclistes varois ont bruyamment défilé, hier après-midi, pour la reconnaissance de la spécificité des deux-roues motorisés.



La colère des motards, scootéristes et cyclomotoristes du Var a fait du bruit, hier après-midi, dans les rues toulonnaises.
Appelés par la FFMC (1) à manifester pour la reconnaissance de la spécificité des deux-roues motorisés, ils ont été plus de 3 000 à défiler du Mourillon au Mourillon et à paralyser leur sens de circulation.
Notamment passés par les places Noël-Blache et de la Liberté ainsi que par l'avenue de la République, ils y ont à chaque fois effectué une halte. Afin de se faire entendre autrement que par les vrombissements et avertisseurs sonores de leurs machines, d'expliquer leurs revendications par la voix de Patrick Bidard, président de la FFMC 83 et de l'ADMV (2).
A commencer par la circulation entre les files dans les embouteillages, non inscrite au code de la route et de fait verbalisée... par « trois PV : dépassement par la droite, non-respect des distances de sécurité et changement de voie non motivé par un changement de direction, précise Patrick Bidard. Pour une même infraction, cela fait 405 e d'amende et 9 points retirés : 3 x 135 ? et 3 x 3 points ».
L'absurde par l'absurde
A cette application stricte des règles, qu'ils considèrent « absurde », les motocyclistes ont répondu par l'absurde, hier en respectant « stupidement un code de la route inadapté » et en provoquant des embouteillages.
Mais ils ont également proposé une « ligne de conduite » afin d'encadrer cette circulation inter-files : « Elle doit se pratiquer en cas de situation embouteillée, quand le trafic est inférieur à 50 km/h, avec un différentiel de vitesse limité à 20 km/h de plus que les automobilistes, sans forcer le passage ou chercher à se faufiler, en respectant les changements de direction des autres véhicules et en les remerciant de laisser le passage d'un geste de courtoisie avec la tête ou le pied », énumère le président de la FFMC 83 et de l'ADMV.
Contrôle technique et saisie visés aussi
La circulation entre les voies et sa verbalisation n'était toutefois pas la seule raison de cette colère.
Le futur contrôle technique des cyclomoteurs était également visé : « Il va être appliqué aux moins de 50 cc... mais ça va ouvrir la porte aux 125 cc et aux autres cylindrées. Alors qu'il ne sert à rien pour la sécurité routière », estime Patrick Bidard.
« Le contrôle technique est justifié pour la voiture mais pas pour les deux-roues car, à l'exception de l'échappement, il ne consistera qu'en un contrôle visuel des organes de sécurité... qui fait partie des épreuves du permis moto et que tout motard sait donc effectuer. Et nous sommes d'autant plus sensibles à l'entretien de nos machines que nous savons que nous n'avons pas le droit à l'erreur sur deux-roues... », poursuit le Valettois de 54 ans, motocycliste depuis bientôt 40 années.
Tout aussi contestée, la saisie de la moto, comme d'une auto, en cas de grand excès de vitesse (de plus de 50 km/h) : « D'accord pour reconnaître l'infraction, payer l'amende et perdre des points, mais pas pour la confiscation, et l'éventuelle revente quand la valeur est supérieure à 5 000 ?, de ce qui est un bien : c'est du vol », lâche Patrick Bidard.
En colère, les motards l'étaient donc pour le moins mais ne s'en voulaient pas moins, « citoyens ». Et, plutôt que la répression, de proposer l'éducation routière : « Elle devrait commencer dès l'école maternelle et continuer toute la vie ».

Sébastien Hénot
shenot@varmatin.com

1. Fédération française des motards en colère.
2. Association de défense des motards varois.
Apparemment avec mes 1000 participants j'étais loin du compte - Mais bon vu le nombre de virolos que l'on a dans notre département je comprend

et comme il est dit sur le site de la FFMC 83



et le grand chef


Dernière modification par micm ; 15/03/2010 à 13h42..