Club-ScooterGT.com - Afficher un message - en duo
Discussion: en duo
Afficher un message
Vieux 04/03/2010, 22h10   #11
john
Pilier de Club
 
Avatar de john
 
inscrit le 13/08/2008
de Saint Brice Sous Foret (95)
BAR

Messages: 2597

Pouvoir de réputation: 396
john se dirige vers la planète Marsjohn se dirige vers la planète Marsjohn se dirige vers la planète Marsjohn se dirige vers la planète Marsjohn se dirige vers la planète Marsjohn se dirige vers la planète Marsjohn se dirige vers la planète Marsjohn se dirige vers la planète Marsjohn se dirige vers la planète Marsjohn se dirige vers la planète Marsjohn se dirige vers la planète Mars
Je fais lachement un copié collé que j'avais dans mes favoris a la maison mais les explications y sont tres bonnes a mon gout :

Citation:
Pour assurer le plaisir de son compagnon de balade, le conducteur d’un deux roues à moteur doit adapter sa conduite et bien informer un passager qui n’aurait pas l’habitude des deux-roues.
Tout comme il doit tenir compte de l’allongement des distances de freinage, de la tenue de route modifiée (garde au sol et adhérence réduites, inertie supérieure en virage...) et de l’état de la mécanique (pression des pneus, réglage des suspensions).
Ensuite, la première attention consiste à respecter l’éventuelle appréhension ressentie par l’occupant(e) de la place arrière, comme le confie Marie : « Lors de ma première sortie, j’étais crispée car j’avais peur de faire un faux mouvement qui aurait pu nous déséquilibrer.
Mais le pilote a très bien réagi en conduisant tranquillement et calmement, ce qui m’a inspiré confiance en quelques kilomètres ! »
Une conduite apaisée est bien la meilleure façon d’éviter les mouvements inadaptés du (de la) passager(e), qui peuvent déstabiliser dangereusement l’équipage. Le passager qui se relève en virage reste en effet un classique de l’épouvante qui se traduit par un sous-virage aussi soudain que violent... Pour autant, un passager expérimenté peut quand même se faire surprendre par un style de conduite trop heurté, voire agressif.
Chantal fulmine : « Je n’aime pas sortir en groupe car il y a une sorte d’émulation entre les participants qui rend la conduite heurtée et ne permet pas toujours d’anticiper. » En outre, une conduite sportive fatigue davantage les passagers : « J’aime bien rouler rapidement mais cela fait mal aux cervicales et aux bras, je dois demander des arrêtsplus fréquents.
En fait, je préfère maintenant quand nous roulons plus cool, en prime nous apprécions davantage les paysages ! », s’amuse Valérie.


Second rôle déterminant
Moins actif, le passager est plus rapidement sensible à la fatigue, au froid et aux courbatures. L’instauration d’un « code de convivialité » avant le départ lui permettra de solliciter un arrêt d’un simple signal. La complicité est l’élément fondateur de la conduite efficace en duo, car le passager ne joue en rien le rôle d’un sac de sable !
Il doit pouvoir anticiper chaque freinage pour ne pas heurter l’arrière du casque du conducteur, décrypter la route pour mieux encaisser les chaos, résister aux accélérations, le tout en gardant sa place assez près du pilote pour ne pas souffrir de turbulences et de courants d’air.
Sur certaines machines hypersportives, la forme exiguë des repose-pieds, souvent placés très hauts et près de l’échappement, ne facilite pas les choses !
Sur ce genre d’engin, la position mains en appui sur le réservoir semble être d’ailleurs la seule solution pour résister à l’inconfort plus de cinq minutes...
Au moment de monter en selle, il s’agit aussi de ne pas déséquilibrer le conducteur en s’appuyant sur la moto ou en s’accrochant dans les bagages. Il convient donc de bien lever la jambe ou de prendre appui sur le repose-pied avec précaution.
Rappelons enfin que selon le Code de la route, le passager doit se tenir à califourchon (pas en amazone), sur une machine équipée d’une selle biplace avec dispositif de maintien (sangle ou poignée) et de repose-pied dédiés.
Bien entendu, l’équipement requis est le même que pour le conducteur : casque, gants et chaussures adaptées, blouson et pantalon ajustés (les vêtements ou écharpes qui flottent au vent sont à proscrire).
Source : Pratique Conduite-sécurité Moto Mag : actu, essais moto et scooter, occasions

Tu auras ici des consils tres pratiques... Alors c'est expliqué moto mais ça s'applique tout a fait aux scoots aussi hein -> Pratique Conduite-sécurité Moto Mag : actu, essais moto et scooter, occasions

J'espere que tu trouvera ton bonheur ici

Derniers petits conseils que j'ai sur mon PC aussi par contre je sais pas du tout ou j'avais choppé ça...

Les 10 commandements du bon pilote en duo

  1. Ton passager, tu préviendras et guideras avant de démarrer,
  2. La communication, tu codifieras (un coup sur le casque=arrêt par exemple),
  3. Les premiers kilomètres, doucement tu rouleras,
  4. Accélérations et freinages brutaux, tu éviteras,
  5. Les trous et les bosses, tu avertiras,
  6. Ton itinéraire pour plus de plaisir et moins de vitesse, tu choisiras,
  7. Le style de conduite, enroulé tu adopteras,
  8. Les files de voitures, les prises de risque, tu éviteras,
  9. Les arrêts tu marqueras et la moyenne tu oublieras,
  10. Les places, une fois au moins, tu échangeras (à l'arrière le pilote).
Petit mémento à l'intention du passager (ou de la passagère)

  1. A l'arrêt, le pilote et sa moto, tu aideras,
  2. Avant de monter sur le repose-pied, le pilote tu préviendras,
  3. Les poignées, tu tiendras (ou le pilote, au choix),
  4. Les cuisses, tu serreras,
  5. Plus près du pilote, tu te tiendras,
  6. Les coups de casque, tu éviteras,
  7. A vitesse réduite, gigoter, tu éviteras,
  8. Les virages, de ton corps, tu accompagneras,
  9. La route, tu liras pour les manœuvres anticiper,
  10. Au pilote, ta confiance aveugle, tu accorderas.
__________________
Paix a l'âme de feu ma suzette...


john est déconnecté