Club-ScooterGT.com - Afficher un message - trop c est trop!
Discussion: trop c est trop!
Afficher un message
Vieux 21/02/2010, 14h25   #110
Esquiaou_06
Invité
 

Messages: n/a

Citation:
Envoyé par Lucsaint Voir le message
les gens s'inquiètent de leur liberté de pouvoir aller et venir sans être surveillés, mais c'est le droit d'aller et de venir tout court qui est menacé.
je ne crois pas qu'il y ait des priorités plus graves que celle-ci, la liberté de déplacement étant une liberté fondamentale de notre constitution.


d'autre part le sujet est + vaste qu'on ne pense : la "politique routière" comme tu dis, permet de traiter des sujets comme : la rapacité fiscale et la course vers la société clinique (sous des prétextes sécuritaires divers), le flicage des citoyens grâce aux nouvelles technologies (tests salivaires, Loppsi 2, LAPI, biométrie, etc.), la défense de l'environnement (les anaques écologistes), l'absence de contre-pouvoirs en France (médias, députés, partis politiques d'opposition, faux experts, etc.), les nouvelles "politiques" débiles de transports urbains (cf Paris, exemple de ce qu'il ne faut pas faire), la puissance toujours + grande du bulldozer administratif, la corruption toujours + grande du système induit, etc.
Ce n'est pas anodin ce nouveau modèle de société qu'on nous promet Esquiaou, je ne pense pas que "les priorités soient ailleurs", quand bien même il y a des riches et des pauvres en France. Car ce système dont je parle est justement en train de cliver encore + la population, ce que je démontre dans mon bouquin.
Alors, là, c'est du délire pur, où est-ce que tu as vu que l'on nous empêchait de nous déplacer ? ça va pas bien chez toi, tu mélanges tout, c'est de la paranoïa à l'état pur, jamais nous n'avons été privé de la liberté de nous déplacer en France, et ce depuis la révolution, sauf sous l'occupation, et encore...les octrois avec contrôles d'identités et des marchandises ont disparus de puis belle lurette.

Je n'ai que rarement eu à répondre lors d'un contrôle routier à la question "où allez-vous ? d'où venez-vous ?" et lorsque ce fut le cas, ces questions n'ont jamais été d'une quelconque importance et n'ont jamais conditionné la raison de ces contrôles.

Je préciserais, que j'ai pas mal de km à mon actif et que si j'ai été contrôlé 2 ou 3 fois dans toute ma vie, c'est le maximum, et je n'ai eu que 2 amendes pour excès de vitesse, et ce n'est pas faute de ne pas arsouiller de temps en temps, il y a sur ce forum des témoins.

Mais oui,nous avons toujours été contrôlé quant à la manière de nous déplacer, l'état du véhicule, la vitesse de notre conduite, l'état du conducteur, et qu'il y ait le respect des règles routières par tous, et ce dans un but de protection des autres citoyens, et plus tard est arrivé, ce que je regrette, notre protection malgré nous, expliqué de manière excellente dans cet extrait d'un article de Denis Berger :

Citation:
Alors, ces travaux pseudo-scientifiques n’existent pas comme caution hypocrite d’une politique répressive : mais les gens qui les produisent sont tout autant convaincus que les autorités de la nécessité de tout faire pour limiter la liberté d’action de ces fous du guidon qu’il faut absolument protéger contre eux-mêmes, et leurs travaux vont fatalement dans ce sens.
De toute évidence, tu ne l'as pas lu, c'est l'approche la plus intelligente qu'il m'ait été de lire sur le problème qui nous concerne, nous, les motocyclistes, voici l'adresse :

À propos | le monde motard, objet sociologique

Quant à la rapacité fiscale, elle est loin de s'exprimer le plus durement sur les usagers de la route, car elle est facile à éviter, eh oui, tu es libre d'arsouiller, et je ne suis pas le dernier, mais dans ce cas tu es conscient que tu mets la vie d'autrui en danger, sans parler de la tienne et de ceux qui t'accompagnent, et tu sais avant d'enfourcher ta machine ce que tu risques au niveau pénal, je le répète il est possible et facile de l'éviter.

Ce que je conteste, ce sont certaines mesures de répression routières mises en place au cas où tu te fais arrêter pour quelques km en trop, etc. comme tu en cites quelques unes dans ton 2ème paragraphe, là on peut même parler de démesure, mais on ne me fait pas de test salivaire quand je prends l'avion pour l'étranger, et on ne me demande même pas où je vais ni d'où je viens.

Mais se servir de la répression routière comme argument prioritaire électoral, et l'agiter comme un épouvantail, comme le fer de lance d'un procédé qui amènerait la dictature, là, c'est vraiment du baratin journalistique, du spectacle médiatique, celui dont on est abreuvé dès que l'on appuie sur la télécommande de la télé, et je vois que tu fais tout pour y avoir ta place.

Qu'il y ait des associations qui protestent contre ces mesures, c'est très bien, il en faut plus, qu'elles s'unissent même et qu'elles se fassent entendre, mais l'argument ne peut pas être l'unique condition d'un vote. C'est de l'égoïsme pur.

J'ai entendu hier soir, un homme, M. Pierre Priolet, agriculteur, 57 ans, qui va avoir une retraite de 696 euros par mois, en 90 il a cru à la politique de l'agriculture qu'on lui a fait miroiter à l'époque à Bruxelles, avec Chirac et la FNSEA, ce syndicat pourri et vendu créer avec l'aide de Chirac d'ailleurs.

Cet homme a donc investi tout son argent plus un emprunt pour acheter des terrains et y faire pousser un verger de pommiers et de poires, il faut 10 ans, pour que la production d'un tel verger soit vendable et rentable.

Aujourd'hui, à l'âge bientôt de la retraite, comme beaucoup d'autres il est ruiné, pourquoi ? parce que les distributeurs comme Leclerc, vous savez Leclerc, celui qui se vante de créer de l'emploi et vient de virer une caissière payée au smig parce qu'elle a utilisée des réductions pour 5 € ! réductions laissées à sa caisse par une cliente, donc ces Leclers et compagnies lui achètent ces fruits pour 17 centimes d'euros le Kg, alors que le minimum pour couvrir les frais de productions est de 41 centimes, lorsque ce paysan vend sa production, elle lui est prise par un intermédiaire qui ne peut pas lui dire à l'avance combien elle sera vendue ! on lui répond qu'on fera au mieux, donc sa production est mise sur le marché et il doit attendre...et il apprend qu'on lui a acheté pour 17 centimes du kg, alors que sur les rayons du supermarché elle est en vente à 2,80/3 € le kg, à côté des fruits importés de Chine et d'Amérique du sud à des prix qui lui casse sa baraque.
Et notre agriculteur est obligé de vendre hangar et terrain pour subsister. Et les larmes lui sont venues, à 57 ans...c'est une honte.

C'était dans "Salut les Terriens", qui sous un aspect qui peut sembler être de la dérision, soulèvent à chaque fois de réels problèmes, sur la chaise de cet agriculteur, s'était assis dans la première partie de l'émission, Eric Woerth, vous savez le mec qui s'occupe de gérer la dette en racontant des blagues et en faisant des jeux de mots ? et il se vantait du fait que les banques avaient remboursées leurs dettes, il n'était pas à la fête, il a sûrement regretté d'avoir été invité...et il s'est sauvé très vite à l'arrivée de cet agriculteur.

Ce même agriculteur, s'était fait remarquer en invectivant Bruno Lemaire, le ministre de l'agriculture, sur France Inter un matin.

Voilà, au vu de ça et de tous les problèmes que subissent des millions de français, ce n'est pas un flash à 40 balles, et que je peux éviter, qui va m'empêcher de dormir.

Attention, je ne dis pas qu'il ne faut pas s'inquiéter, dans l'ensemble je te donne raison.

Prouve-nous que tu fais ça pour notre bien, et non pour ta notoriété et pour le fric, mais je n'aime pas cette façon d'agiter des épouvantails et de faire le jeu de l'Etat en essayant de nous foutre la trouille..

Dans toute cette démesure, il faut garder mesure...jusqu'à un certain point, un point de non retour que les français sauront franchir si on les fait trop chier.

Dernière modification par Esquiaou_06 ; 21/02/2010 à 14h39..