Discussion: trop c est trop!
Afficher un message
Vieux 20/02/2010, 19h37   #103
argo
Membre addict
 
Avatar de argo
 
inscrit le 02/11/2008
de l'autre côté du miroir (13)
Tmax - màs i màs

Messages: 1416

Pouvoir de réputation: 23
argo est vraiment formidable !!!argo est vraiment formidable !!!argo est vraiment formidable !!!argo est vraiment formidable !!!argo est vraiment formidable !!!argo est vraiment formidable !!!argo est vraiment formidable !!!argo est vraiment formidable !!!argo est vraiment formidable !!!argo est vraiment formidable !!!
Citation:
Envoyé par Tibiglout Voir le message
Questions ouvertes :

1°)
- Peut-on se permettre de voter uniquement en fonction d'un programme concernant la répression routière ?
- Quid de tous les autres sujets fondamentaux : l'éducation, l'emploi, la santé, etc ?
- Est-on motard avant d'être citoyen ?

2°)
- Les conseils régionaux ont-ils de réelles latitudes d'action pour mettre en place une politique visant à contrer celle du gouvernement en matière de répression routière ?
- Les élections régionales doivent-elles être une réaction à la politique du gouvernement, ou ne concernent-elles pas également des enjeux locaux ?

3°)
- Peut-on, selon ses critères de choix, mettre en avant des personnages politiques répugnants, transpirant le racisme, la haine, l'antisémitisme, l'intolérance, sous prétexte qu'ils mettent en avant des avantages démagogiques qui nous plaisent égoïstement ?
- Peut-on prendre le risque de faire émerger des forces politiques, d'asseoir la légitimité à des courants de pensée en contradiction avec les fondements de nos sociétés actuelles ?

4°)
- Qui n'a pas appris à l'école que voter était un droit et un devoir ?
- Ne pensez-vous pas que choisir pour le "moins pire" des candidats, c'est mieux que de laisser les autres choisir ?
Je plussoie
Se poser ces questions , c'est déjà y répondre en partie.

Je pense notamment qu'il y a des choses plus fondamentales que des intérêts catégoriels, fussent-ils ceux qu'on a en commun sur ce forum (à savoir ceux des smootards).

Bien entendu, cela n'exclut pas de protester contre le tout répressif (cf. par exemple le million de gardes-à-vue l'an passé) qui est la négation d'une politique souhaitant s'attaquer aux causes d'un problème.

Citation:
Envoyé par Esquiaou_06 Voir le message

Je vous invite à lire le livre de :
Florence Aubenas, Le Quai de Ouistreham
)
Je plussoie aussi. Dans le même registre, on peut compléter sa lecture par le dernier ouvrage (d'une amie):

Helène THOMAS, Les Vulnérables. La démocratie contre les pauvres. 02/2010. Editions Du Croquant.
Où l'on voit qu'après avoir dit "sales jeunes" et "sales vieux", on dit aussi "sales pauvres"...


Pour le reste du débat, je comprends la volonté d'un vote très contestataire au premier tour, qui m'a d'ailleurs animé à plusieurs reprises (j'ai toujours voté). Mais il convient aussi de se méfier de la dispersion des voix qui peut aboutir à des résultats désastreux pour la démocratie (cf. Chirac et Le Pen au 2nd tour de la présidentielle : situation qui a abouti à ce qu'une grande partie de la France se retrouve contrainte de voter pour quelqu'un pour qui elle ne souhaitait sans doute pas le faire).

Je pense que c'est un paramètre important. Il l'est certes moins aux régionales qu'à la présidentielle en raison du mode de scrutin différent, mais il reste à prendre en compte.
__________________
- Noël au balcon... enrhumé comme un con. -
argo est déconnecté