Club-ScooterGT.com - Afficher un message - trop c est trop!
Discussion: trop c est trop!
Afficher un message
Vieux 19/02/2010, 15h14   #38
eKlipse
Habitué
 
Avatar de eKlipse
 
inscrit le 29/11/2009
de Ile de France
En transit

Messages: 701

Pouvoir de réputation: 349
eKlipse se pose sur la lune...eKlipse se pose sur la lune...eKlipse se pose sur la lune...eKlipse se pose sur la lune...eKlipse se pose sur la lune...eKlipse se pose sur la lune...eKlipse se pose sur la lune...eKlipse se pose sur la lune...eKlipse se pose sur la lune...eKlipse se pose sur la lune...eKlipse se pose sur la lune...
Post long et pénible ..

Le système électoral français est un système généralement majoritaire et qui (cf Gilles77) ne prend pas en compte les votes autres que ceux pour les candidats ou les listes qui se présentent.

De ce fait, la notion de vote "protestataire" (vote blanc ou nul) qui consiste à ne pas choisir l'une des options officielles est au choix, soit une illusion, une erreur, ou une méprise qui finira toujours par profiter mathématiquement à ceux qui ont déjà engrangé le plus de voix.

D'autre part, quand on parle de système majoritaire (par opposition aux systèmes proportionnels), cela signifie concrètement que voter pour les listes/candidats minoritaires risque plus d'affaiblir le sens de son vote, et finalement de constituer une prime indirecte au camp qu'on ne souhaite pas voir gagner.

En effet, le système majoritaire est un peu une prime au plus fort : celui qui gagne rafle tout. L'idée du système majoritaire est d'éviter le blocage des institutions, quand aucun groupe/parti n'a a lui seul la majorité et qu'il doit composer avec d'autres chapelles (exemple, les gouvernements de coalition). On reconnaît la patte Gaulliste, de l'ordre, de l'ordre..et pas la chienlit..

Tout ceci pour dire que le vote contestataire qui consiste à donner sa voix aux extrêmes "pour faire ch...", ou parce qu'on croit très fort au Grand Soir, pour respectable que soit toute conviction politique, est un sacré risque de faire échec à la politique "la moins pire" en fonction de ses convictions. Exemple, l'élection présidentielle de 2002 et l'élimination de Jospin grâce à l'éparpillement des votes de gauche.

En dehors de la question des compétences territoriales (je ne pense pas que la couleur du vote aux régionales influe d'un iota sur le nombre de radars..), et là encore ce n'est que mon point de vue, les évolutions d'une société ne se font pas à coup de vote corporatiste : voter en fonction de la dernière brimade contre les deux roues ou les restrictions de la chasse à la palombe me paraît un poil réduire la portée de l'expression démocratique.

Il me semble pour en revenir au post de Bibou que
1/ si tu parles de tout répressif avec l'exécutif en place, penser voter pour le FN est assez paradoxal vu que tu l'as déjà en light, mais chacun son avis là dessus
2/ les associations sont une vraie réponse sous forme de lobbying auprès des élus, pour mémoire un syndicat et un parti politique, qui sont des associations, constituent une forme d'engagement valable et qui permet de faire des choses concrètes au niveau micro, local ou corporatiste. Exemple la FFMC.
3/ le discours "tous pourris" est improductif et constitue le plus court chemin vers le Grand Soir de droite ou de gauche, et en général çà fait très mal à la fin.
4/ Voter utile c'est amha exprimer un choix dès le premier tour (désolé si çà reprend un slogan existant pas le temps de vérifier)

Ouf... au boulot....
eKlipse est déconnecté