Club-ScooterGT.com - Afficher un message - Gp 800 ou T Max?
Discussion: Gp 800 ou T Max?
Afficher un message
Vieux 11/02/2010, 00h17   #185
trebila
Incontournable
 
Avatar de trebila
 
inscrit le 04/09/2006
de Montpellier
Gilera GP800

Messages: 7697

Pouvoir de réputation: 46
trebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Club
pour revenir au sujet:


Essai Essai Gilera GP 800 2010





Afin de re-booster les ventes du plus gros scooter du marché, Gilera
apporte à l’impressionnant GP 800 certaines (timides ?) modifications.
Pour contrer l’hégémonie japonaise signée Yamaha TMAX sur le créneau
des maxiscooters, la nouvelle recette du constructeur italien est
simple. Un peu d’équipements par-ci, un soupçon de finition à la hausse
par-là et le tour est joué. L’hyperscooter gagne sur le plan pratique
et renforce sa personnalité de sportif patenté. Alors en 2010,
serez-vous plus sushi ou ravioli ?
mercredi 10 février 2010




Dès sa sortie en 2007, le GP 800 s’est présenté comme
le premier engin à pouvoir réellement faire de l’ombre au performant
TMAX. Mais pour ne pas commettre la même erreur qu’avec son Nexus 500,
Gilera a opté pour la politique du "plus, c’est mieux" : plus de
cylindrée (839,3 cm3 contre 499 cm3), donc plus de puissance (75
chevaux contre 43,5), mais à prix comparable. Voir même moins cher
aujourd’hui puisque l’engin est affiché à 9 599€ (9 779€ pour le
coloris Centenario) contre 10 099€ pour le Yamaha (10 499€ avec l’ABS).
Et cela a payé la première année. Certes, le roi TMAX n’a pas été
destitué, son trône est trop solidement ancré, mais Gilera n’a pas eu à
rougir des ventes de son GP 800. 921 scooters avaient alors trouvé
propriétaire. Un bon début qui s’est un peu modéré sur l’exercice 2009,
où cette fois seuls 555 modèles se sont échangés. Ce chiffre n’est pas
dramatique, mais à la vue des qualités de ce GP 800 et de l’ambition du
constructeur italien, l’engin mériterait un succès plus franc. D’où la
série de petites modifications, ou de bonifications, présentées sur le
millésime 2010. Et comme en face on a également remis le TMAX au goût
du jour ( (essai Yamaha TMAX White MAX), le Gilera passe à la teinte blanche et se pare d’une finition mêlant plusieurs nuances de noir.




Blanc "Fusion" à profusion



Le design du Gilera GP 800 conjugue harmonieusement la
sobriété à la sportivité. Cette nouvelle livrée se veut toutefois plus
marquée visuellement, car l’image racée du maxi scooter est renforcée
par l’adoption d’une couleur blanche, très tendance. On perçoit
davantage les formes de la bête et sa partie cycle est davantage mise
en valeur grâce au coloris noir mat qui s’installe sur le bras
oscillant et les fourreaux de fourche. Les jantes recouvertes d’une
peinture noire brillante étincellent. On admire les disques aux frettes
dorées, puis c’est sur le poste de pilotage que l’oeil s’arrête. Autour
du guidon arborant le logo Centenario, le blanc s’installe sur l’embase
qui entoure le cintre. Et là où l’ancien modèle arborait des coques à
l’aspect granuleux, le nouveau se pare de plastiques brillants plus
luxueux. Ces belles matières répondent également aux structures qui
entourent le pont. Installé sur la selle (qui,elle, n’a pas évolué),
l’impression de qualité est encore plus frappante qu’auparavant.




Toutes options



Le vaisseau amiral du constructeur italien est un engin
sophistiqué. Outre sa conception originale qui la place entre le monde
de la moto et celui du scooter, le GP 800 s’apprécie pour ses
équipements haut de gamme. Dans ce registre, on note tout d’abord sa
bulle réglable, qui monte ou descend d’une simple pichenette opérée sur
un bouton du commodo droit. Evolution cette année, ce pare-brise est
dorénavant fumé. Avec son frein de parking et ses deux béquilles, le
maxiscooter est facile à garer. Côté aspects pratiques, il se modernise
en adoptant un vérin d’ouverture de selle. Cette ouverture est même
facilitée grâce à un bouton qui apparaît à côté du contacteur. Sous
cette assise, le coffre, capable d’engloutir un casque intégral, est le
même, à l’exception d’une meilleure finition puisqu’une protection en
néoprène s’installe sur son fond. Voilà pour les améliorations. Une
ultime retouche du modèle concerne ses rétroviseurs : ils ont été
légèrement rehaussés afin qu’ils ne heurtent plus le guidon lors des
braquages.




Sans ABS ni boîte à gants



Pour le reste, cette arbalète demeure inchangée. Le
Gilera est toujours aussi efficace. A son guidon nous retrouvons les
sensations que nous avions connue il y a deux ans lors de sa
présentation (lire l’essai sur Scooter-Station).
La mécanique foudroyante agit comme un propulseur qui vous amène à plus
de 200 km/h sans crier gare. Le châssis typé moto encaisse la puissance
et offre une remarquable tenue de route. Certes, il est toujours aussi
lourd et demande de la poigne pour le placer en courbe. Toutefois, son
freinage est puissant et le combiné d’amortisseurs est bien étudié.
Techniquement, il n’y a toujours rien à redire à ce sujet. Par contre,
quitte à le faire évoluer, pourquoi ne pas l’avoir doté d’un système
ABS comme on peut le voir sur son adversaire nippon ? Comme l’engin
pèse 245 kg (et vaut presque 10 000€), l’option eut été bienvenue. On
déplore aussi sa capacité d’emport, qui aurait pu être optimisée par
l’ajout d’une boîte à gants placée dans le capotage de son tablier. Et
que dire de l’absence de warning ? Dommage que Gilera n’y ait pas pensé
cette année. Mais reconnaissons tout de même que pour maintenir son
prix bien en-dessous des 10 000€, le constructeur ne pouvait faire
autrement. Un parti pris qui n’est pas celui de son concurrent Yamaha.




Gilera GP 800 2010 : A retenir


Pratique :


Prix : 9 599€, 9 779€ pour le coloris Centenario
Coloris : Noir Cosmos, Blanc Fusion, Centenario
Garantie : 2 ans, pièces et main d’oeuvre
Disponibilité : immédiate




Gilera GP800 2010, ce qui change :


Aspects pratiques :



nouveaux rétroviseurs pour éviter les buttées de braquage

apparition d’un vérin d’ouverture de selle

protection de fond de coffre en néoprène

ouverture de la selle par bouton pressoir sous l’embase du guidon




Esthétique :



pare-brise fumé

logo Gilera Centenaire

apparition
d’une teinte noire brillante sur les jantes, les poignées passager, les
contours du tableau de bord et l’embase du guidon

le noir mat s’installe sur les tubes de fourche, le bras oscillant, le support de plaque, l’entourage de pont et les cale-pieds

les disques AV et AR arborent une finition dorée




Equipements en option :



top-case de 48 litres aux couleurs du véhicule

système de navigation

alarme électronique

antivol

tablier

housse de protection

dosseret passager


trebila est déconnecté   Réponse avec citation