Afficher un message
Vieux 05/01/2010, 09h27   #79
Esquiaou_06
Invité
 

Messages: n/a

Ça ne s'arrange pas :

Libération :

La course au chiffre échauffe la police

A l’approche des élections professionnelles, les policiers manifestent leur mécontentement à l’égard du gouvernement.



Citation:
A Lyon, un chef de service a demandé par écrit le 2 décembre à ses policiers de mettre le paquet sur les arrestations après une baisse en novembre (lire page 4).

A Châlons-en-Champagne, le 15 janvier 2009, le «chef de l’unité de sécurité de proximité» détaillait les «objectifs chiffrés en matière de voie publique pour l’année 2009» sur une note de service de quatre pages que Libération s’est procurée. Le capitaine de police y fixe des quotas à atteindre. «Chaque brigade de roulement de jour devra à minima procéder à 65 interpellations hors IPM (ivresse publique et manifeste, ndlr) et délits routiers, à 10 interpellations de personnes faisant l’objet de fiches de recherches, établir 230 TA (timbres-amende, ndlr) pour des infractions au code de la route hors stationnement et 75 TA pour comportement dangereux», etc. La brigade anticriminalité de Châlons-en-Champagne avait pour ordre de réaliser «162 interpellations» et de retrouver 24 personnes recherchées.

Ces documents prouvent à l’évidence que la politique sécuritaire mise en place par Nicolas Sarkozy passe par des chiffres et des quotas. Les chefs de police chargés d’appliquer les directives ministérielles passent de moins en moins leurs instructions par écrit depuis que des gardiens de la paix usés par la «politique du chiffre» les font fuiter.
A l’approche des élections professionnelles dans la police du 25 au 28 janvier, les syndicats manifestent, comme à Marseille hier, dénonçant «la politique du chiffre»et protestant contre le manque de moyens et la baisse des effectifs, dans une surenchère corporatiste.
plus ici :

http://www.liberation.fr/societe/010...uffe-la-police