Club-ScooterGT.com - Afficher un message - moto confisquée !!! Scandaleux !!!!
Afficher un message
Vieux 31/12/2009, 13h13   #273
Myname
Pilier de Club
 
Avatar de Myname
 
inscrit le 03/08/2009
de SDF de retour des USA
FZ6 Fazer

Messages: 2037

Pouvoir de réputation: 104
Myname est le King of The Club !Myname est le King of The Club !Myname est le King of The Club !Myname est le King of The Club !Myname est le King of The Club !Myname est le King of The Club !Myname est le King of The Club !Myname est le King of The Club !Myname est le King of The Club !Myname est le King of The Club !Myname est le King of The Club !
Hop, zou, un post un peu plus nuancé...

Parlons un peu des lois. Avant d'être adoptées, après moultes questions/réponses/amendements, il faut qu'elle soient votées par les députés élus du peuple. Ces députés sont là pour remonter l'opinion de leurs administrés. Jusque là, nous sommes en démocratie et il serait normal de se plier à la volonté du plus grand nombre.

Cependant, les rouages sont grippés. Dans la constitution, l'exécutif est séparé du législatif, mais dans les faits, il en va tout autrement.
Le gouvernement en place fonctionne par effet d'annonce pour rallier les masses. Un genre de façade sans rien derrière.
De ces annonces, il faut qu'il découle des lois.
Les rapporteurs de l'UMP propose donc ces lois, établies en temps record, bâclées.
Le débat contradictoire de l'assemblée nationale est alors un vrai cirque où les rapporteurs répondent rarement aux questions de l'opposition en préférant tourner autour. Les députés de la majorité ne prennent pas leurs responsabilités en remontant les questions de leurs administrés quand elles vont à l'encontre de leurs intérêts.

Au final, deux issues :
- Le gouvernement appelle ses députés godillots et fait passer la loi.
- Un coup de théâtre permet de refuser la loi.

Dans ce second cas, plutôt que d'accepter l'invalidation de la loi inérante à toute démocratie. Le gouvernement remanie quelques mots et la représente, en prenant grand soin cette fois d'avoir assez de godillots dans la salle. Et la loi passe.

Dans certains cas, l'opposition, mécontente, en appelle aux sages pour vérifier la constitutionnalité de la loi en question. Sages qui en ont déjà pété quelques unes... Retour sur le schéma, le gouvernement remanie quelques mots, et le cirque redémarre.

Moralité : Il n'y a plus de séparation de l'exécutif et du législatif. L'opposition est bafouée. Nous ne sommes plus en démocratie et devons obéir non à des lois issue du débat démocratique, mais à des lois imposées par le président. En d'autres termes, nous sommes dans une dictature !

( Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est un député godillot, vous pouvez aller faire un petit tour ici : C’est quoi un godillot ? :: DéputésGodillots.info )


Maintenant, concernant la sécurité routière plus spécifiquement.
L'état est capable de débourser des sommes monstrueuses pour augmenter la répression (multiplication des radars), mais concernant les voieries, de plus en plus de nationales passe dans le domaine du départementale, renversant la charge de la maintenance aux collectivités.
Collectivités qui voient donc leurs charges augmenter, mais leurs budget s'amoindrir du fait de la suppression de la taxe professionnelle.
Autant dire que les travaux seront fait avec parcimonie sur ces voies.
Et donc, la sécurité sera en chute... Un radar s'amortie avec les revenus générés, une route rénovée non.

En dehors de ces considérations économiques et du transfert des responsabilités, la concertation 2RM qui a eu lieu de Juin à Novembre a permis de confirmer un point essentiel : les décideurs ont une méconnaissance totale des deux-roues. Les lois, autant que les infrastructures sont donc prises en toute ignorance des spécificités de ces véhicules, mais s'y appliquent tout de même.
Cette concertation a le bénéfice d'avoir mis en exergue ces problèmes, et permettra peut-être d'améliorer la situation dans les années qui viennent, à confirmer.

En attendant, pour résumer, on nous demande de respecter des lois non démocratiques érigées en toute ignorance de nos spécificités sur un réseaux routier inadapté. Et, si on les transgresse, nous sommes des criminels ! Il n'y a pas comme un bug dans la matrice là ?
__________________
Il n'existe que 10 sortes d'individus : ceux qui comprennent le binaire, et les autres.
Baaasssstonnnn
Myname est déconnecté