Afficher un message
Vieux 07/12/2009, 16h07   #127
Tibiglout
Pilier de Club
 
Avatar de Tibiglout
 
inscrit le 10/04/2009
de Lyon
Black ER6n

Messages: 3933

Pouvoir de réputation: 609
Tibiglout croise des soucoupes volantes autour de MarsTibiglout croise des soucoupes volantes autour de MarsTibiglout croise des soucoupes volantes autour de MarsTibiglout croise des soucoupes volantes autour de MarsTibiglout croise des soucoupes volantes autour de MarsTibiglout croise des soucoupes volantes autour de MarsTibiglout croise des soucoupes volantes autour de MarsTibiglout croise des soucoupes volantes autour de MarsTibiglout croise des soucoupes volantes autour de MarsTibiglout croise des soucoupes volantes autour de MarsTibiglout croise des soucoupes volantes autour de Mars


Nombre digressions ont fait évoluer le débat semble-t-il.

Je constate que nous sommes passés du " pauvre petit usager maltraité" au "pauvre policier mal considéré"...

Dans les deux cas, l'ensemble est exagéré et caricatural. Exactement comme mon premier message. L'idée est de faire passer un sentiment, pas de répondre de manière définitive à une problématique donnée.

A vous lire, messieurs les policiers, il semblerait que le déficit d'image dont vous souffrez vous affecte bien davantage que ce que vous voulez laisser percevoir.
Le portrait grossier du flic verbalisateur écervelé vous irrite ? J'en conviens et en suis désolé. Le fait est que nombreux sont les agents qui se la jouent shérifs, et décrédibilisent votre fonction.

Loin de moi l'idée de dire que votre mission d'intérêt général (je suis effectivement en mesure d'en comprendre le sens) ne mérite pas le respect. Si c'est ce qui a pu transparaître dans nos propos, vous vous doutez sans doute que cela n'est pas le reflet d'un désir d'anarchie ni de mise à mort de la démocratie...

A ce propos, je suis perplexe lorsque je lis que nous devrions sourire à chaque seconde de vivre dans un pays démocratique, sous prétexte qu'en Chine, la dictature sévit. Personnellement, je tends à préfèrer continuer à améliorer les libertés individuelles dans mon pays, plutôt que de me complaire à la réjouïssance de ma naissance dans un pays de droits.

Pour revenir à nos moutons : je roule en scooter 125cc. Je ne suis pas un chauffard sur la route, mes véléïtés de vitesse anesthésiées par le permis probatoire qui m'a appris à rouler tranquille pendant 3 ans.

Vous dites : la loi est la loi, elle doit être respectée. Je suis bien sûr d'accord sur cette maxime dans 95% des situations, mais ce n'est pas toujours aussi simple.
Lorsque la loi est mal faite, je ne me résouds pas à l'accepter. (Les charters qui renvoient des sans papiers, c'est la loi, et pourtant ça me fait gerber.)
Mon patron m'ordonne de faire quelque chose : oui, je le fais. Puisque je comprends pour quelles raisons je le fais ; l'objet de sa requête. Si demain il me demande de couper la tête de mon voisin parce qu'il commence une collection de réductions Jivaro, croyez bien que je n'obéirais pas.

Qu'on ne me dise pas que je cherche l'anarchie...

Maintenant, le mec qui roule en sens interdit, le gars qui anticipe ou grille volontairement un feu rouge, qu'il soit verbalisé ! C'est logique. Cela fait parti du cadre défini pour vivre en collectivité. Ces règles sont indispensables, je pense que personne ne le conteste.

Je ne remets même pas en question l'amende, le retrait de permis du cas qui a lancé ce débat.
Je ne suis pas d'accord avec la triple peine : amende + suspension ou retrait de permis + confiscation du véhicule.

Pour ce qui est de la recrudescence de contrôles, radars, présence policière sur nos routes, je suis partagé.
La peur du gendarme entraîne une régulation de nos comportements, et tant mieux.
Mais une trop forte pression placée sur le conducteur entraîne, selon moi, un inconfort évident et une mise en danger potentielle du conducteur et des autres.

Un radar fixe vicieux caché sur une ligne droite, c'est combien de coups de frein par jour ?
Un radar mobile situé en sortie de périph', là où je dois être debout sur les freins puisque je dois perdre 30 km/h en 25 mètres pour arriver à être à 50 au panneau, c'est combien de blocages de roues ?

C'est caricatural ? Sans doute. Mais c'est avant tout une des craintes qui m'animent chaque jour.
Quand je remonte la file de voitures en franchissant un zebra, je sais que je suis un contrevenant. Le jour où je prendrais ma prune, je n'arriverai pas à comprendre que c'est pour ma sécurité, la jugulaire de la jeune fille citée en exemple tout à l'heure, je le conçois.

Je souris également à la lecture de certains posts où vous dites que vous verbalisez en fonction de vos humeurs, des réactions de l'individu en face etc... C'est effectivement humain, mais est-ce pour autant juste ?
La dame qui vous dit avoir perdu sa plaque d'immat' il y a 15 jours, elle est honnête. 15 jours c'est trop, on verbalise...
Une autre vous dit qu'elle vient de la perdre, elle ment, vous ne le voyez pas, elle part tranquille. C'est juste ?

Sinon, oui bitonio, je mélange sans doute un peu tout. Sans doute est-ce que je ne perçois pas vraiment l'intérêt général quand on se fait flasher à 53 km/h au lieu de 50.
Dans le même temps, je n'ai JAMAIS eu d'amende, jamais été flashé. Non pas parce que je n'ai jamais été attrapé, juste parce que je tente de respecter au mieux les règles qui me sont imposées.
Tu dis que je crache mon venin sur les forces de l'ordre, c'est bien mal me connaître, je ne fais que très rarement dans la méchanceté. J'exprime un ressenti, voire un ressentiment : rouler sereinement est impossible aujourd'hui.
Tous les flics ne sont pas accros aux chiffres ? Bien sûr ! Mais comment le sait-on ? Comment peut-on à l'avance savoir qu'un agent va être conciliant et comprendre que notre oubli des papiers du véhicule est juste parce que l'on avait la tête ailleurs et ne mérite pas une nuit au poste ? (cf l'histoire à Etampes il y a peu).
Ce soir, sur mon scoot', je saurai que certains policiers sont sympas, et je n'en ai jamais douté. Il n'empêche, à l'approche du radar fixe sur le périph, je lâcherai les gaz de peur de passer à 83 km/h...

Pour conclure, je ne suis pas d'accord avec toi Gilles77. Tu dis que ça ne sert à rien de vouloir nous convaincre. C'est dommage. Les policiers parleraient plus aux jeunes, on vous comprendrait mieux.

La seule fois où j'ai eu affaire aux policiers étant gamin, ça a été une descente de mecs armés de Famas venus fouiller une aire de jeu où l'on jouait au foot, à la recherche de canabis...

Bien sûr le manque de considération dont vous souffrez doit être pesant, mais il est la résultante de la pression qui est exercée sur chacun d'entre nous de façon quotidienne (impôts, amendes, et autres actions politiques qui donnent l'impression d'être privés de libertés petit à petit).
Vous êtes associés à l'Etat, et donc en Français "râleurs" (ce n'est pas de la râlerie selon moi), vous servez d'exutoire. (c'est un constat, pas une justification).
Tu dis que je n'accepte pas le débat et que je me défoule sur vous ? Je balaye d'un revers de main. C'est au contraire enrichissant d'échanger avec des policiers en dehors de tout uniforme et de fait, en toute honnêteté.

Et en clôture de conclusion ( ) je pense qu'il nous faut distinguer les petites provocations humoristiques (MP3 400 vs grosse moto) des posts ayant un vrai fondement. Sur ce topic comme sur les autres, l'humour est partie intégrante du club.
Tibiglout est déconnecté