Afficher un message
Vieux 04/12/2009, 13h55   #18
M&M's
Habitué
 
Avatar de M&M's
 
inscrit le 17/03/2009
de Road 66
MT03 Midnight Black

Messages: 604

Pouvoir de réputation: 10
M&M's à un bon karma au ClubM&M's à un bon karma au ClubM&M's à un bon karma au Club
Il me semble qu'il faut quand même relativiser les choses. Tous les conducteurs de 50cm3 ne sont pas des voyous en mal de sensation. Et il ne faut pas oublier, comme l'a dit micm, que les accidents ça apprend beaucoup.

Je me permet de vous donner un peu de mon expérience personnelle si vous le permettez.

A 17 ans, comme ton fils micm, j'ai eu mon premier accident. Une voiture m'a coupé la route, j'ai juste eu le temps de l'éviter, pour pas me la prendre de front, mais le bout de mon guidon a touché l'aile arrière du véhicule. Selon les passants j'ai volé à 2 mètres en salto et heureusement pour moi je n'ai strictement rien eu (si ce n'est une sacrée frousse), la moto non plus. Le mec en sortant m'a hurlé dessus et le seul truc qu'il a trouvé à dire ça a été: "je suis sûr que t'as pas d'assurance". On va dire que j'en ais fait mon affaire à coup de casque ().

Le deuxième, 4 jours plus tard, je me suis planté tout seul à moins de 70km/h. Un virage où l'eau de pluie ne s'écoulait plus, un blocage de roue, glissage et le tour est joué. La moto m'est tombé dessus et mon genou a fait "rappe" contre la route. Résultat plus sévère, puisque brûlé sur tout un côté et la guibole bien amochée.

Aujourd'hui j'ai des rumatismes au genou, je ne pratique plus les sports qui solicitent les articulations des jambes de la même façon et j'ai un bout de métal à vie dans mon corps. Est-ce que je regrette ces accidents? Non, vraiment pas. C'est le meilleur apprentissage possible: quand on tombe, on se relève toujours en ayant la chute en tête.

Je pense, peut être en me trompant, qu'un accident apprend énormement et qu'il vaut mieux se planter avec un 50 léger et peu puissant qu'avec une moto 3 fois plus lourde et plus de 10 fois plus puissante. Malheureusement, les gens qui ne pratiquent pas le 2RM -comme les têtes bien pensantes du gouvernement- ne peuvent que difficillement le comprendre.

De plus, il me semble que le BSR n'est qu'une vaste fumisterie qui ne vise qu'à soutirer de l'argent aux jeune pour renflouer les caisses des auto-écoles et de l'Etat. Quid de la formation des jeunes aux moto 50cm3 à boite, qui sont plus prisées que les scooter (surrement à raison)? Quid de l'expérience acquise en 2 jours de formation plus que rapide et expédiée à la "va-vite"? J'aurais dû passé mon BSR pour pouvoir conduire mon 50, mais j'ai toujours refusé de le faire, car je n'avais jamais compris l'utilité d'une formation de 180€ sur un scooter sans la moindre approche concrète du problème.

Bref, pour revenir à plus joyeux, une photo de ma première bécane:




Peugeot xps, débridée, 105km/h compteur
M&M's est déconnecté