Afficher un message
Vieux 04/12/2009, 14h13   #1
parsifal
Incontournable
 
Avatar de parsifal
 
inscrit le 30/10/2008
de Paris
CBF 1000 / s wing

Messages: 5629

Pouvoir de réputation: 369
parsifal se dirige vers la planète Marsparsifal se dirige vers la planète Marsparsifal se dirige vers la planète Marsparsifal se dirige vers la planète Marsparsifal se dirige vers la planète Marsparsifal se dirige vers la planète Marsparsifal se dirige vers la planète Marsparsifal se dirige vers la planète Marsparsifal se dirige vers la planète Marsparsifal se dirige vers la planète Marsparsifal se dirige vers la planète Mars
argumentaire pour nos 2/3 roues

Après notre réunion d'hier, je vous propose à tous de lister tous les arguments convaincants (enfin, on espère...) que nous pouvons utiliser quand nous sommes face à des personnes qui sont "allergiques" aux 2/3 roues. Chacun peut compléter au fur et à mesure de manière à renforcer cet argumentaire en rajoutant des rubriques ou en complètant celles-ci.

1) Nous méritons sur la chaussée les mêmes égards que les autres usagers de la route

-Nous sommes aussi vulnérables qu'un cycliste ou un piéton en cas de choc. Provoquer inutilement un accrochage ou jouer du rapport de force auto/moto (poids, taille...), même à trés faible vitesse, sous prétexte de nous "faire la leçon" met notre vie en danger.

-Notre propension à accélérer et déboîter correspondent aux particularités de nos engins. C'est une garantie de sécurité et non une attitude agressive et arrogante

2)La "sécurité routière" est aujourd'hui dangereuse pour les 2/3 roues

-certains aménagements créent des situations inutiles de danger pour nous (têtes d'ilots, passages piétons pavés, certains ronds-points...)

-la répression systématique des petits excès de vitesse (- de 10 kms/h)nous oblige à fixer trop souvent notre attention sur nos compteurs de vitesse au détriment de notre sécurité


3) Les chiffres alarmistes concernant les 2/3 roues ne sont pas révélateurs

-ils reposent sur des échantillons 100 fois plus petits que ceux des automobiles. Leur exactitude est donc 100 fois moins précise...

-quelle est la part de responsabilité du 2/3 roues dans les accrochages avec les autres usagers? Qu'il soit en tort ou pas, le pilote se retrouve à terre et blessé. Pas l'automobiliste.

4) Nous n'avons pas besoin d'un contrôle technique

-il coûterait très cher à mettre en place
-il serait inutile car, du fait de leur vulnérabilité, les conducteurs de 2/3 roues entretiennent très régulièrement les points vitaux de leur machines (frein, échappement, direction, éclairage, etc.)
__________________
"espérément incorrect"
parsifal est déconnecté