Club-ScooterGT.com - Afficher un message - Attention Porte Maillot ce matin
Afficher un message
Vieux 22/10/2009, 16h20   #23
nexus250nice
en vacances...
 
inscrit le 07/08/2009
de --
ø

Messages: 5528

Pouvoir de réputation: 0
nexus250nice est dans le carré VIP du Clubnexus250nice est dans le carré VIP du Clubnexus250nice est dans le carré VIP du Clubnexus250nice est dans le carré VIP du Clubnexus250nice est dans le carré VIP du Clubnexus250nice est dans le carré VIP du Clubnexus250nice est dans le carré VIP du Clubnexus250nice est dans le carré VIP du Clubnexus250nice est dans le carré VIP du Clubnexus250nice est dans le carré VIP du Clubnexus250nice est dans le carré VIP du Club
Dixit : Le figaro

Infractions routières : tour de vis à Paris et en banlieue
Angélique Négroni

But de la politique : faire reculer l'hécatombe chez les deux-roues en Ile-de-France.
But de la politique : faire reculer l'hécatombe chez les deux-roues en Ile-de-France. Crédits photo : AFP
La Préfecture de police va recourir davantage à la pratique des PV «à la volée».

Les procès-verbaux à la volée une procédure qui permet à un agent de police de relever le numéro d'immatriculation d'un contrevenant sans l'intercepter vont se multiplier dans la capitale.

Dans le cadre d'un nouveau dispositif de lutte contre l'insécurité routière qu'elle vient d'adopter, la Préfecture de police a décidé d'y recourir davantage pour sanctionner en priorité les deux-roues motorisés. Seront visés les excès de vitesse, l'utilisation abusive de voies réservées, le non respect du feu rouge. «Sur le périphérique, on veut aussi faire cesser les remontées de file par les motards», explique Olivier Paquette, sous-directeur de la circulation et de la sécurité routière à la Préfecture de police. En vigueur depuis 2003, cette procédure, contestée par nombre d'avocats, devrait donc prendre son essor après un usage jusqu'alors modéré: 721 PV en 2007 et 670 en2008. Ces instructions données aux agents parisiens mais aussi à leurs collègues des Hauts de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val de-Marne ont pour but de faire reculer l'hécatombe chez les deux-roues dans ces départements et sur certains grands axes routiers. «Sur les 33 tués depuis le début de l'année à Paris, 16 d'entre eux étaient des motards», explique Françoise Hardy, chargée de la sécurité routière à la Préfecture de police.Pour tenter de sauver des vies, toute la panoplie des moyens va donc être déployée.

Ainsi les nouveaux radars, dits ultra-light, à visée laser plus adaptée pour contrôler les deux-roues, vont continuer à fleurir dans la capitale. Sept ont été installés et quatre autres le seront d'ici à la fin de l'année. Par ailleurs, dans le cadre d'un renforcement des contrôles portant sur l'alcool et la drogue,les motards seront particulièrement dans le collimateur. Mais les autres catégories d'usagers ne vont pas être épargnées. Ainsi la direction de l'ordre public et de la circulation va constituer une équipe spécialisée contre les conducteurs ivres mais aussi les gérants d'établissements d'où sortent ces chauffards.

L'alcool au guidon

Enfin, les usagers des vélos, dont les procès-verbaux ont augmenté de 250% entre 2004 à 2008, vont continuer à être la cible de la police. Après la chasse au cycliste qui téléphone, passe au feu rouge et qui roule sur les trottoirs, les agents vont s'attaquer à une nouvelle dérive en augmentation.

L'alcool au guidon! «Quand ils ont bu, les gens pensent bien faire en abandonnant leur voiture et en prenant un vélo. Or ils sont en infraction», souligne Olivier Paquette. Dans ce cas d'ailleurs, le contrevenant risque gros. S'il en est détenteur, son permis de conduire peut être suspendu durant trois ans. Certains déjà, dont le taux d'alcoolémie était particulièrement élevé, n'ont pas pu prendre leur voiture durant un mois.Toutefois, aucun de leur point n'a pu leur être retiré.
nexus250nice est déconnecté