Afficher un message
Vieux 09/01/2007, 11h09   #3
trebila
Incontournable
 
Avatar de trebila
 
inscrit le 04/09/2006
de Montpellier
Gilera GP800

Messages: 7698

Pouvoir de réputation: 46
trebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Club
Essai sur route viroleuses :

1er feux, il passe au vert, j’accélère, et là le moteur cale….

Bon, je mets ça sur le compte du moteur froid, qu’il ne tourne plus régulièrement depuis 1-2 mois, je redémarre et repart. Le problème, c’est que pour quitter la ville, j’ai bien dû caler 6 ou 7 fois, à chaque fois lors d’un vissage de poignée rapide au démarrage….

Bien entendu, il ne s’agit que d’un problème propre à la machine, mais caler à répétition même à chaud, alors qu’on a l’injection, c’est pas très bon signe . De plus, le ralenti était trop bas, il faisait limite Harley….

Le même bloc, monté sur le Nexus 500, ne m’avait pas du tout fait la même chose.

Bref, je profite de quitter la ville pour effectivement constater qu’il se manie assez aisément en urbain, sa relative finesse lui permet de passer là où pas mal de 400 ou de 500 ou plus ne passeraient pas ou taperaient dans les rétros des voitures.





Les rétros du Sprint sont bien placés, à la bonne hauteur et offre une vision suffisante (quoiqu'un peu plus de surface n'aurait pas été superflue).

Très bon point (pour moi), quand il ne cale pas, il démarre très promptement et permet d’atteindre très rapidement des vitesses en villes capables de vous faire sauter le permis en une seule fois. Gaffe !!

Certes, c’est un monocylindre, il broute au démarrage (idem pour le Nexus 500, Le majesty 400 et le Burg 400, j’ai hâte d’essayer un bicylindre ) et vibre allégrement au ralenti , mais son couple est vraiment appréciable en ville.

Une fois sur la nationale, au nord de Montpellier, j’emprunte LA route des tests, à savoir celle qui fait le tour du pic St Loup. Au menu, bonne route, virages dans les forêts de pins, route au revêtement pourries, en montée puis en descente, virages en épingle à cheveux, et pour finir, bon revêtement, et qq lignes droites. miam!!

Le bilan est plutôt pas mal : je ne suis pas dépaysé de mon Xmax : il prend pas mal d’angle (pneus taille basse), tient bien l’angle, n’élargit pas ses trajectoires (le majesty 400 m’avait paru limite sur ce plan).

Le seul gros désagrément (pour moi) provient du freinage : 1 seul disque à l’avant, et un freinage couplé bof-bof, je me suis surpris à ne pas pouvoir freiner aussi fort qu’avec mon 125 (freinage non couplé et plus léger de 50 kgs). Bref, le freinage ne m’a vraiment pas emballé.

Autre gros point critiquable, le confort de suspension : les amortisseurs arrières sont de vrais bout de bois. Tant que le bitume est en bon état, ils contribuent au comportement dynamique et agile du scoot.

Sur mauvais revêtement, au passage de trous, de bosses ou de ralentisseurs, c’est un vrai supplice pour le dos, amplifié par le petit dosseret de selle assez dur qui vient taper dans les reins….(on dirait mon Xmax...)

Pour revenir sur Montpellier, je termine par des voies plus dégagées et roulantes.

Dernière modification par trebila ; 09/01/2007 à 14h08..
trebila est déconnecté