Afficher un message
Vieux 12/06/2009, 15h53   #26
odelpasso
Membre addict
 
Avatar de odelpasso
 
inscrit le 26/09/2007
de 78
BURGMAN 650 EXECUTIVE

Messages: 1490

Pouvoir de réputation: 26
odelpasso est vraiment formidable !!!odelpasso est vraiment formidable !!!odelpasso est vraiment formidable !!!odelpasso est vraiment formidable !!!odelpasso est vraiment formidable !!!odelpasso est vraiment formidable !!!odelpasso est vraiment formidable !!!odelpasso est vraiment formidable !!!odelpasso est vraiment formidable !!!odelpasso est vraiment formidable !!!odelpasso est vraiment formidable !!!

GUIDONNAGE ET LOUVOIEMENT DE LA MOTO: COMMENT S'EN SORTIR
Pour gagner en agilité, les motos sports sont de plus en plus courte au niveau de l'empattement et l'angle de fourche est maintenant très agressif. Il en résulte une facilité à enchainer les virages pour le pilote, mais on perd en stabilité. Un chassis mal conçu ou trop mou ou un mauvais ajustement de suspension peut aussi transmettre des vibrations qui se resentent sur les fourches avant. Finallement la chaussée mauvaise peut créer des ondulations sur la moto. Tout ces facteurs peuvent entraîner la moto dans une spirale qui crée le guidonnage.

Pour ceux qui n'ont jamais expérimenté l'effet de guidonnage, vous êtes chanceux ! le louvoiement c'est l'effet qui résulte en une perte de contrôle au niveau du guidon. Entrainé par la fourche avant, le guidon part de gauche à droite sans arrêt et il devient impossible de le maintenir au point ou on lâche le guidon.

Inquiétante mais pas forcément dangereuse, cette réaction peut être estompée en pressant légèrement la pédale de frein sans relâcher les gaz. Ce faisant, on comprime la suspension arrière qui cesse de pomper, et la moto se stabilise. On peut aussi serrer les cuisses contre le réservoir pour soulager la traction sur le guidon. Souvent, ça marche !
Un amortisseur de direction (steering Damper) permet aussi d'éliminer le guidonnage. En effet, si la moto part en louvoiement du guidon, l'amortisseur de direction réagit en donnant une pression qui retient le guidon et règle le problème. Cet amortisseur peut être ajustable ou même progressif. En effet, il permet maintenant, à basse vitesse, de donner peu de pression et ainsi permet la conduite avec aisance. Plus la vitesse augmente, plus l'amortisseur se compresse et est donc en mesure de contrer les chocs violents.

Pour choisir un amortisseur de direction, il faut trouver le bon modèle qui s'adapte parfaitement à notre moto avec les bonnes braquettes d'instalation. Les meilleurs choix sont Ohlin, Hyperpro ou M. Toby
__________________



odelpasso est déconnecté