Club-ScooterGT.com - Afficher un message - PMTC:L'Elysée demande des explica
Afficher un message
Vieux 14/05/2009, 10h25   #1
mollo
Membre Junior
 
Avatar de mollo
 
inscrit le 26/05/2007
de Trouée de Belfort
TMax Abs '06

Messages: 30

Pouvoir de réputation: 0
mollo est sur le bon chemin...
PMTC:L'Elysée demande des explica

© Le Pays, Jeudi le 14 Mai 2009
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Peugeot Motocycles L’Élysée demande des éclaircissements



Après avoir alerté Nicolas Sarkozy, président de la République, sur les projets de Peugeot-Motocycles liés à la fabrication du GT Compact (scooter de grand tourisme), la CFDT a obtenu ces jours derniers une réponse de l’Élysée, qui a chargé le ministre de l’Industrie d’obtenir « rapidement » des éclaircissements.

La réponse de l’Élysée datée du 4 mai dernier, signée par Claude Guéant, secrétaire général de la présidence de la République, adressée à Cyrille Luquet, délégué syndical CFDT de Peugeot Motocycles à Mandeure, est très claire. « Vous avez eu raison -écrit Claude Guéant, ancien préfet de la Région Franche-Comté, devenu secrétaire général de l’Élysée- de souligner l’ampleur du plan stratégique mis en place par l’État en faveur du secteur automobile, dont les constructeurs français sont directement bénéficiaires.

Dossier transmis au P.-DG de PSA et au secrétaire d’État à l’industrie

Un tel dispositif implique effectivement de la part de ces derniers une contribution active au maintien et au développement de l’activité et de l’emploi de la filière sur notre territoire. À la demande du président de la République, j’ai signalé ce dossier à Roland Vardanega, Président directeur général actuel de PSA Peugeot Citroën, ainsi qu’à Luc Châtel, secrétaire d’État chargé de l’industrie et de la consommation, afin que les projets liés à la fabrication du GT Compact puissent être rapidement clarifiés ».Cette affaire remonte, en fait au début de l’année (Le Pays du 13 février 2009) suite à des déclarations faites à la presse par Daniel Rivière, P.-DG de Peugeot Motocycles (PMTC), qui ont suscité une véritable levée de boucliers, en particulier de la CFDT, organisation syndicale majoritaire à Mandeure.Toujours est-il que les responsables de la CFDT ont, suite à ces déclarations, et d’autres faites au comité d’établissement de PMTC, adressé des courriers aux maires, préfet, députés, sénateurs, au ministre du Travail et au président de la République pour attirer leur attention sur le fait que le « GT Compact » nouveau scooter de grand tourisme, en dépit des engagements pris par la direction de PMTC, pourrait être fabriqué hors de nos frontières.Dans les courriers en question, la CFDT rappelait que la direction avait pris non seulement l’engagement de produire ce scooter en France, autrement dit sur les sites de Mandeure et de Dannemarie dans le Haut-Rhin, mais aussi, et pour ce faire, de remettre en cause l’accord maison sur les 35 heures. Pour la CFDT, « La promesse faite n’avait en fait qu’un seul but : casser les 35 heures chez PMTC ».

« Le manque de parole et le flou concernant l’avenir »

C’est cette stratégie inavouée que la CFDT a dénoncée avec la plus grande vigueur dans ses interventions diverses en mettant l’accent sur « Le manque de parole de la direction et le flou qu’elle maintient concernant l’avenir de la société ». Autre point mis en évidence par la CFDT auprès des uns et des autres, « Les subventions payées (par les contribuables que nous sommes) doivent servir à maintenir des emplois en France) ». Le syndicat fait référence au plan de relance de l’industrie automobile et aux 6 milliards d’euros prêtés par le Gouvernement aux deux constructeurs automobiles nationaux. La contrepartie demandée à la fois à Renault et à PSA Peugeot Citroën est de ne fermer aucun site sur le territoire national et de maintenir l’activité et les emplois de la filière en France.En quoi cet accord concernerait-il la conception et la fabrication de deux roues motorisées ? Il y a à cela au moins une raison, PMTC est une filiale de PSA Peugeot Citroën. Aussi, la CFDT fait valoir que PMTC ne peut échapper aux engagements pris par le Lion aussi bien concernant l’activité, les lancements à venir et le maintien des effectifs dans l’Hexagone.Convaincue du bien fondé de sa démarche, la CFDT met une fois de plus la direction de PMTC en demeure de tenir ses engagements. « Si le CT Compact est fabriqué en Chine -souligne la CFDT- il cannibalisera les ventes de Geopolis et Satelis, scooters fabriqués à Mandeure et Dannemarie. C’est la fin à court terme de la fabrication dans nos établissements français ».

Jacques Balthazard
__________________
mollo est déconnecté