Club-ScooterGT.com - Afficher un message - operation brassard blanc
Afficher un message
Vieux 13/10/2008, 13h26   #21
CritoF
Admin-TooMuchWork
 
Avatar de CritoF
 
inscrit le 20/10/2007
de Interfile land ;)
Honda CBF Mimile F

Messages: 19499

Pouvoir de réputation: 5292
CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !CritoF se rapproche des anneaux de Saturne !


500 motards en colère après le drame du pont Saint-Michel

Citation:
500 motards en colère après le drame du pont Saint-Michel

Manifestation. Ils étaient 500 hier, rassemblés sur le pont Saint-Michel en mémoire de leur « ami » mort cette semaine.



Avec environ 350 motos, 500 personnes ont manifesté en mémoire d'un motard, agressé et tué le 28 septembre sur le pont Saint-Michel à Toulouse. Photo DDM, Xavier De Fenoyl


Certains ont directement garé leurs motos sur le pont Saint-Michel. D'autres d'abord réunis place du Capitole ont effectué un tour de ville, passant notamment devant la préfecture. Au total, environ 500 motards ont envahi hier le pont Saint-Michel à Toulouse, bloquant la circulation pendant trente minutes entre 16 h 30 et 17 heures. Ni slogan, ni banderole pour ce rassemblement quasi spontané, monté en trois jours en mobilisant à travers les forums internet. Beaucoup de participants, une dizaine venue à pied, portaient simplement un bandeau blanc pour honorer la mémoire de Frédéric Daigneau, 25 ans mort cette semaine après neuf jours à l'hôpital (nos précédentes éditions).

Fin septembre, un dimanche à 18 h 30 sur le pont Saint-Michel, deux individus l'ont agressé pour lui dérober sa moto. Le motard a résisté, il a reçu deux coups de couteau. Il en est mort.

« Nous sommes là pour lui rendre hommage. Personne ne doit oublier ce garçon qui n'avait rien demandé à personne, sauf simplement se déplacer avec sa moto. Cette violence est inacceptable », souligne Guy. Avec ses copains des Motards toulousains, il plaide pour « une vraie sécurité sur la route » et pas seulement sur le comportement routier…

Les agressions successives de motards dans la Ville rose depuis début septembre (quatre faits) inquiètent. « La moto, je la laisse désormais à la maison, prévient Laurent. Déjà, en semaine, faut être vigilant pour éviter de finir dans le décor ou sur le capot d'une voiture. Si en plus, à chaque feu rouge, il faut avoir les yeux dans le dos, ce n'est plus possible ». Tous admettent penser à l'agression. « Obligatoire. Les bike-jacking ont toujours existé. Là, j'ai l'impression qu'ils se banalisent. Surtout, ils sont plus durs à cause des systèmes de sécurité des bécanes », regrette un « ancien », 30 ans de moto au compteur. « J'habite au Mirail. Les rodéos, les passages à fond sans casque, j'en vois tous les jours, plutôt tous les soirs. C'est souvent n'importe quoi. Souvent, je m'inquiète mais je ne vais quand même pas arrêter de vivre ma passion », annonce Aïcha, un surnom, sur une moto depuis ses 17 ans. De nombreux manifestants affichaient hier ce ras-le-bol. « Les voyous, ce ne sont pas nous, ce sont les autres ! Ceux qui agressent, qui volent, qui tuent. C'est eux qu'il faut arrêter. Très vite. »

Rassemblement réussi, cette manifestation pourrait être suivie dès samedi prochain par une manifestation plus importante.

Les motards toulousains menacent : « Les autorités doivent entendre notre colère et réagir en conséquence ! On peut aussi être moins calme. »
©Ladepeche.fr
CritoF est déconnecté