Afficher un message
Vieux 13/09/2008, 09h55   #15
Mister Light
Habitué
 
inscrit le 16/05/2008
de ****
****

Messages: 798

Pouvoir de réputation: 9
Mister Light est sur le bon chemin...
Au départ, il faudrait que l'on soit tous d'accord sur la définition d'un virage parfaitement réussi ?

En soit, si l'on respecte à la lettre les limitations de vitesse, n'importe quelle moto ou scoot passe les virages sans trop forcé. Là difficile de ne pas appliquer des trajectoires idéales.

Après si le rythme est plus élevé, c'est là que prend tout le sens d'une trajectoire idéale qui devient indispensable au risque de se mettre au tas.

Je préciserai qu'un virage bien négocié se commence avant celui-ci.
Ok, la trajectoire est incontournable dans un virage bien réussi, mais la vitesse d'entrée, pendant le virage, et en sortie détermine aussi la réussite du virage.

Une mauvaise vitesse d'entrée, surtout excessive, et on passe son temps après dans la virage et en sortie à récupérer sa faute de départ. Souvent au détriment justement de la trajectoire.

L'autre point que je rajouterai, est la faculté au conducteur de prendre de l'angle ou pas dans le virage.
C'est la même chose qu'en 4 roues, c'est la faculté d'exploiter pleinement le grip latéral de son véhicule ou non sans en dépasser les limites.

En scoot comme en moto, c'est l'angle.
Plus on peut exploiter cet angle, plus on passera le virage vite et tout aussi proprement qu'à vitesse plus réduite.

Donc un virage bien négocié est un ensemble d'actions combinées et bien maîtrisées qui fera que le virage est réussi ou pas.

C'est my point of view....
__________________
Mister Light est déconnecté