Club-ScooterGT.com - Afficher un message - Peugeot reste en France !
Afficher un message
Vieux 07/05/2008, 19h39   #13
piero
Membre addict
 
Avatar de piero
 
inscrit le 08/08/2007
de TOULON
X-MAX 2.0 /Malossi

Messages: 1325

Pouvoir de réputation: 127
piero est au sommet de son art !piero est au sommet de son art !piero est au sommet de son art !piero est au sommet de son art !piero est au sommet de son art !piero est au sommet de son art !piero est au sommet de son art !piero est au sommet de son art !piero est au sommet de son art !piero est au sommet de son art !piero est au sommet de son art !
Icon13

+1 Twicky

Je vais tenter de compléter

Ce ne sont pas le chiffres du chômage qui est en baisse mais le nombre de personnes répertoriées et indemnisées par l'assurance chômage.

Ainsi, la gouvernement en changeant les règles pour bénéficier de ce droit (acquis par la cotisation mensuellement prélevée sur nos fiches de payes) se moque de nous.
Le passage de la catégorie 1 à une autre fait disparaitre le chômeur des chiffres.

Donc en chassant le plus vite possible de cette catégorie les demandeurs d'emploi, le gouvernement fait baisser les chiffres mais n'apporte pas de solution réelle au problème d'emploi en France.

DEMONSTRATION:


Chômage, l’art du camouflage



L’appréciation du taux de chômage dépend donc du pays où l’on se trouve ? Bizarre... Ou n’est-ce pas une divergence de point de vue et de façon d’appréhender les chiffres du chômage ???

La France métropolitaine et des Dom a donc un taux de chômage de 8,3 %

Ceci est l’évolution du taux de chômage de la population active répertorié dans la catégorie 1 des inscrits à l’Anpe.Il n’y a vraiment pas de quoi pavoiser !!

Voici la pire des arnaques statisticiennes : les seuls chômeurs comptabilisés sont ceux de la catégorie 1, qui sert de baromètre à la France depuis douze ans. Vous l’aurez compris, il y a donc plusieurs catégories de chômeurs .

- catégorie 1 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps plein (sept 2005 = 2 432 989 demandeurs en catégorie 1).


- catégorie 2 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps partiel (sept 2005 = 445 574 demandeurs en catégorie 2).


- catégorie 3 = personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDD, contrat temporaire ou saisonnier (sept 2005 = 307 388 demandeurs en catégorie 3).



- catégorie 4 : personne sans emploi, non disponible immédiatement, recherchant CDI ou CDD à temps plein ou partiel (sept 2005 = 134 511 demandeurs en catégorie 4).



- catégorie 5 : personne pourvue d’un emploi, recherchant un autre emploi en CDI ou un CDD, à temps plein ou partiel (sept 2005 = 107 126 demandeurs en catégorie 5).



- catégorie 6 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps plein et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois (sept 2005 = 484 999 demandeurs en catégorie 6).



- catégorie 7 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps partiel et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois (sept 2005 = 86 692 demandeurs en catégorie 7).



- catégorie 8 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDD, contrat temporaire ou saisonnier et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois (sept 2005 = 128 674 demandeurs en catégorie .


Tous ces demandeurs d’emploi sont inscrits à l’Anpe, mais on ne parle que de ceux de la catégorie 1 dans les statistiques...

Si on additionne toutes les catégories, on se retrouve en septembre 2005 avec 4 127 953 personnes à la recherche d’un emploi, contre 2 432 989 selon les chiffres publiés.

L’écart doit être encore sensiblement le même aujourd’hui... Et, du coup, on peut dire que le taux de chômage annoncé (8 % de la population active) est faux,



surtout qu’en plus des demandeurs d’emplois cités ci-dessus, il convient encore d’ajouter :


- les chômeurs non inscrits à l’Anpe : non indemnisés par les Assedic, beaucoup de jeunes notamment négligent l’inscription à l’Anpe, même s’ils en utilisent les services ;


- les dispensés de recherche d’emploi, c’est-à-dire les plus de 55 ou 57 ans et demi, "qui glissent discrètement vers une préretraite officieuse et précaire" ;
- les malades et autres femmes en congé maternité ou parental, considérés comme indisponibles ;


- les Rmistes, rarement inscrits. En juin 2005, 1 456 567 de personnes touchaient ce revenu, certains étaient inscrits, d’autres non...

Les oubliés des statistiques représentent environ 1 million de personnes, ajoutés aux 4 millions de chômeurs "officiels" : on comptabilisait en septembre 2005 à peu près 5 millions de demandeurs d’emplois !
Pire. "Le chiffre réel des personnes ne disposant pas d’un emploi stable qui leur permettrait de vivre décemment est vertigineux : en incluant le sous-emploi, les smicards qui s’échinent à faire vivre une famille avec moins de 1 000 euros par mois, on arrive à 10 millions de Français" !


Alors Messieurs de la politique !! Allons donc un peu de courage, nous vous en prions, dire la vérité aux Français est souvent plus dur que de gagner une élection. Prenez donc vos responsabilités et admettez que tout cela est tronqué par un manque de réalisme et de connaissances du terrain.



Et encore passons sur ceux qui travaillent et ne gagnent même pas assez pour se loger.


Source: Fabienne BRUTUS, "Chômage, des secrets bien gardés."
Le monde

Dernière modification par piero ; 07/05/2008 à 20h09..
__________________
Vario Malo(8gr) + ressorts embrayage Malo + Contrepoussée jaune + Poulie usinée + Injection(+10) + Filtre KS + résistance 820ohms + Leds+ Xénon + Devil Runner

piero est déconnecté