Afficher un message
Vieux 18/04/2008, 11h08   #1
Miamivince
Incontournable
 
Avatar de Miamivince
 
inscrit le 15/01/2008
de (92)
Mini creuvette bleu

Messages: 4473

Pouvoir de réputation: 1262
Miamivince a désactivé sa réputation


Icon4 La chasse aux deux roues est ouverte

La chasse aux deux roues est ouverte

« Sécurité routière, changeons » / vendredi 18 avril par Eric Laffitte

-------------------------------------

Vu les actions gouvernementales prévues pour faire reculer la « violence routière », les chauffards ont intérêt à se tenir tranquilles. Surtout les conducteurs de deux roues, qui seront bientôt la cible privilégiée des contrôles routiers. Le profil du condamné : le motard qui roule à toute berzingue après avoir un peu trop picolé.

Avec 2 500 radars supplémentaires programmés sur les routes d’ici 2012, 9,5 millions de points et 90 000 permis retirés en 2007, on pouvait peut-être penser que la répression avait atteint un niveau « satisfaisant » ou suffisant.
Il n’en est rien, comme l’atteste la note de service que vient d’adresser à ses troupes (31 mars dernier) Eric Le Douaron, patron de la Sécurité publique, dans laquelle il annonce « une mobilisation totale en 2008 » dans la lutte contre l’insécurité routière.
Autrement dit, sur ce terrain, on n’a encore rien vu…
Dressant d’abord un bilan de l’année écoulée, la note relève que 2007 a été marquée par un nouveau recul de la « violence routière » mais « moins net » que l’année précédente. Le nombre de tués (4 615) a baissé de 2 %, mais le nombre de blessés a lui progressé de 2,4 % par rapport à 2006. Sur un an, les contrôles de vitesse ont augmenté de 10,44 % et les contrôles d’alcoolémie de 20 %. Ce bilan constate la forte progression des dépistages des stupéfiants (+36, 81 %) avec un taux de positivité de 56,10 %. Nos poulets ont un flair certain, puisque, à en croire ces statistiques, un dépistage aux stupéfiants sur deux se révèle positif.
Les résultats du bilan – que le directeur estime nuancés – ne vont pas freiner les actions gouvernementales pour la sécurité routière. Le menu pour 2008 s’annonce même très chargé.
Se soustraire à l’éthylomètre - leçon 1
© Morvandiau

L’un des objectifs annoncés comme prioritaires consistera à renforcer la lutte contre l’alcoolémie des conducteurs, ce qui va se traduire par une augmentation « substantielle » du nombre de contrôles.
Seconde priorité, une intensification de l’action « contre les comportements dangereux ». Ces derniers ne sont pas détaillés, mais l’on apprend que leur répression passe par la « généralisation » de véhicules banalisés.

A bas les motards:
C’est le printemps, vous venez d’acheter un deux-roues pour vous affranchir des affres de la circulation et, cheveux au vent vous n’avez plus besoin de personne en Harley Davidson ? Très mauvaise pioche !
Car, poursuivant la lecture des priorités décrétées par Eric Le Douaron, on découvre que les flics sont invités à lutter plus « spécifiquement » contre les « comportements abusifs » des conducteurs de deux roues. Une action qui cible tout spécialement les conducteurs de 50 à 125 cm3. Est-ce tout ?
Et bien non. A ce train de mesures, notre directeur invite encore ses troupes à ne surtout pas mollir dans la répression des infractions « les plus graves » au code de route. Et parmi elles, de citer : la vitesse « excessive », la consommation de stupéfiants, les feux rouges, le non port de la ceinture de sécurité, celui du casque, le franchissement de lignes, l’usage du portable, toutes infractions qui doivent rester « une priorité de votre action ».
Enfin, on appréciera cette ultime consigne adressée aux fonctionnaires. Soit celle d’embarquer à bord des véhicules suffisamment d’éthylomètres et de terminaux informatiques, et ce afin d’assurer « une plus grande présence sur la voie publique » en évitant ainsi « un retour systématique et trop fréquent au service ».

Sur ce, bonne route.
__________________

Miamivince est déconnecté