Afficher un message
Vieux 30/10/2006, 10h19   #1
trebila
Incontournable
 
Avatar de trebila
 
inscrit le 04/09/2006
de Montpellier
Gilera GP800

Messages: 7697

Pouvoir de réputation: 46
trebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Clubtrebila est dans le carré VIP du Club
Icon14 [Nexus 500] Essai du nouveau Gilera nexus 500 2006

Dans la foulée de l’essai du burgman 400, je me vois confié les commandes d’un superbe engin racé, et pourtant, c’est un scooter : le Gilera Nexus 500 dernière évolution 2006 .

Là, c’est le coup de cœur esthétique : ce Nexus nouvelle mouture est vraiment magnifique : une face avant assez large, une ligne qui s’affine de plus en plus quand on part vers l’arrière, une vraie gueule de moto sportive.











En même temps, avec mes 1m90 dessus, je trouve en voyant les photos qu’il est relativement compacte , voire pas plus gros en terme de gabarit général qu’un GT 125:







Le nexus 500 que j’essaye est à vendre d’occasion pour 5800 euros (6500 neuf) alors qu’il n’a que 1900 kms au compteur, état neuf.

Me voilà parti avec ce joujou sportif :

Chassis : roue avant de 15, roue arrière de 14 pouces en 160 de large, mono-amortisseur arrière réglable (assiette et donc hauteur de selle réglable), moteur monté rigide (sans silent-bloc) dans le cadre.
Poids de 195kgs à sec.

Moteur : c’est le bloc Piaggio master 500 (460 cm3) à injection, qui développe 40cv, accordé à un magnifique silencieux qui distille un bruit vraiment sympa pour un scooter d’origine.


Regardez et surtout écoutez cette petite vidéo prévue à cet effet :





Présentation générale : c’est le concurrent direct du Tmax500. Sa ligne est superbe, rien à rajouter, les photos parlent d’elles-mêmes .

Très bon point : la selle qui s’ouvre électriquement par une télécommande.
Moins bon point : le coffre sous la selle n’accueille qu’un intégral, et n’est pas maintenu par un vérin. A ce prix, c’est un peu abusé…
Pour la position de conduite, la position droite, à laquelle je me suis habitué sur le Xmax, est très bonne, mais les emplacements pour les pieds afin d’allonger les jambes sont trop rapprochés de la selle, et la position n’est pas top pour mon mètre 90…
Original, une multitudes d’aérateurs façon automobile disposés vers le torse, les mains et les pieds qui envoient de l’air chaud, sympa pour l’hiver.

Je m’attends au pire question confort, mais au meilleur en terme de performances. Et je n’ai pas été déçu

Essai sur routes viroleuses : le démarrage est de suite beaucoup plus virulent que sur le burgman 400 : ça donne un sacré coup de collier, sans tomber non plus dans l’accélération de motos (équipées d’une boite de vitesse). Mais comme on dit, ça pousse velu, et tout de suite, un vrai régal pour les départs arrêtés aux feux rouges, néanmoins accompagné de vibrations à bas régimes. Mais quel bruit… à tel point que ça donne envie de donner des petits coups de gaz pour encore mieux l’entendre, jouissif…. (Voir la vidéo pour vous donner une idée de ce que ça fait au démarrage, et du bruit distillé par le bloc master )

Question comportement, c’est du viril : j’ai un peu plus de mal à le poser sur l’angle, il oblige à un effort un peu plus important qu’avec mon 125 Xmax ou que le burg 400, mais une fois sur l’angle, c’est un rail. Sa direction est un peu plus lourde que celle du burg 400, mais rien de rédhibitoire pour se faufiler en ville, surtout que la bête est plutôt fine.
Bonne surprise, le confort est loin d’être autant sacrifié qu’on ne le dit, je le trouve même un poil plus confortable que le confort « noyaux de pêches » du Xmax. Son moteur permet d’avaler les bouts droits en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, et son châssis affuté permet des vitesses de passages en courbes assez sympas.
Il monte comme qui rigole à 130-140 sur les petites nationales, mais sa bulle d’origine, bien trop petite, et en plus réglée au plus bas, n’offre aucune protection contre le vent : on se croirait sur un roadster…

Coté freinage, rien à dire, c’est du brembo (2 disques à l’av, 1 à l’arr, freinage couplé), tout bon, ça freine très fort quand il y a besoin, c’est assez progressif pour pas bloquer sous la pluie, et le feeling est excellent aux leviers.


Essai sur autoroute : alors là, c’est le supplice , toujours à cause de la mini bulle montée d’origine… comment peut-on commercialiser un scooter 500 dit « sportif » avec une protection aussi nulle ??
Je monte très facilement à 160 compteur, mais je suis obligé de rendre la main à cause des turbulences vraiment trop importantes au niveau du torse et du casque. Il est donné pour
165 km/h réels par le constructeur. Avec la bulle haute dispo en option, ou au moins le réglage au plus haut de la bulle d’origine, ça devrait, je pense, mieux se passer.
Toujours pour vérifier l’exactitude du compteur du Xmax 125, je reste un moment derrière le pote Max, sur le plat, et le compteur du Gilera annonce 128 km/h pour 132 affichés par le compteur de mon Xmax…
Y’a pas à dire, il se débrouille pas si mal pour un 125…

Bilan global : ce Gilera Nexus 500 me laisse dubitatif : ses performances, son bruit et sa tenue de route sont vraiment jouissifs, il n’est pas trop lourd pour un 500 (10 kgs de moins que le Tmax 500, et même 4kgs de moins que le burg 400) mais il ne protège pas du tout du vent, a un petit coffre, et le tunnel central est vraiment haut obligeant à lever relativement haut la jambe pour l’enjamber. Son prix aussi peut freiner (6500 euros neuf).

Le fait que je ne veuille plus le ramener au concessionnaire après l’essai me laisse à penser que j’ai vraiment été séduit par ce « scoot-moto ». Et c’est le cas. Sa conception sportive risque de faire fuir un grand nombre de personnes cherchant avant tout à se déplacer d’un point A à un point B, mais le Nexus 500 offre des sensations dont on a du mal à se passer une fois qu’on y a gouté… un vrai jouet pour adultes. Et c’est vraiment ce qui m’a plût.

A tout hasard, j’ai demandé au concessionnaire combien il me reprenait mon Xmax si je décidais d’acheter le Nexus : 3100 euros en reprise, soit 2700 euros à rallonger, aïe !! et le prix de l’assurance est doublé, et la consommation s’envole (5litres/100 kms)… ça devient vite cher à l’usage…
Peut être l’année prochaine, si les finances le permettent… je savais que je n’aurais pas dû l’essayer, celui là…

Une autre alternative chez les maxi-scoots GT, sûrement moins radicale, plus protecteur, confortable et pratique (grand coffre) : l’Aprilia Atlantic Sprint 500, équipé du même moteur que le Nexus, (mais un peu dégonflé 37,5 cv contre 40), mais sûrement moins sportif dans sa conception et dans sa tenue de route, et surtout pour un prix bien inférieur de 5500 euros, avec une alarme technoglobe de série). A tester prochainement…

Dernière modification par trebila ; 28/05/2007 à 13h06..
trebila est déconnecté