Club-ScooterGT.com - Afficher un message - Essai par un magazine connu
Afficher un message
Vieux 23/01/2008, 16h58   #2
olivier78
Habitué
 
Avatar de olivier78
 
inscrit le 23/07/2007
de versailles
tmax

Messages: 714

Pouvoir de réputation: 13
olivier78 à un bon karma au Clubolivier78 à un bon karma au Clubolivier78 à un bon karma au Club
Yamaha XP 500 T Max : A retenir



Le GP 800 ne fait pas le poids niveau rangements. Rien sous la main, là où
le T-Max propose maintenant deux vide-poches, dont l’un avec porte
carte escamotable (gadget). On regrette cependant les charnières peu
rigides et le mécanisme de fermeture manuel (idem pour la trappe de
réservoir), désagréables à manipuler, surtout en roulant. Le coffre
départage également les deux maxi scooters. Les selles s’ouvrent au
contacteur pour le Yamaha (contacteur pas idéalement placé au
demeurant) et à partir de la télécommande ou du contacteur sur le
Gilera. Montées sur vérin, elles dégagent un bon espace, éclairé, mais
apte à recevoir uniquement un casque intégral pour le GP contre deux
pour le T-Max. On remarquera par ailleurs le soulèvement de la selle du
Yamaha par l’avant, un choix inhabituel.

Les deux embarquent une prise 12V et une clef à
démarrage codé. On note la présence d’un frein de parking pour les
deux. Au guidon pour le T-Max, sur le tablier pour le GP. Les leviers
de frein sont réglables en écartement sur les deux modèles. On apprécie
l"instrumentation du Gilera, reprise au Piaggio MP3
et particulièrement complète. Elle se manipule simplement à partir de
la gâchette "mode" incluse dans le commodo droit. De son côté, le
Yamaha fait l’impasse sur la température, la charge batterie, et
surtout sur la commande déportée de navigation entre les fonctions.
Côté béquillage, entre soulever 200 et 250 kilos, la différence s’avère
de taille. La centrale de l’Italien demande un sacré coup de main (Ho
hisse !), et l’évidence du béquillage du Japonais fait alors des
envieux. Chacun dispose heureusement d’une latérale.
Le revêtement de selle du T-Max se montre anti-dérapant, mais pas aussi
confortable que celui de son homologue italien. Le passager appréciera
les deux assises, mais critiquera peut être la forme des poignées du
GP, trop grosses, et la localisation longitudinale de celles du T-Max.
Il affectionnera cependant sur chacun l’espace réservé à ses jambes et
ses pieds.
On pourra redouter le vieillissement des surfaces laquées du T-Max, que
l’on retrouve partout à l’intérieur du cockpit et sur les flancs du
tunnel. Notre Maxitest nous en dira un peu plus sur ce point.

Pour de plus amples détails, reportez vous aux fiches détaillées des essais solo du T-Max et du GP 800.



L’avis de Jérôme sur le T-Max 2008

Jérôme, la trentaine, vendeur dans un magasin
d’accessoires automobile. Fan de T-Max de la première heure, il conduit
aujourd’hui son troisième représentant de la famille : un modèle 2002 à
carburateur et à simple frein à disque. Après un petit tour d’une heure
dans Paris intra muros au guidon du modèle 2008, il dresse un bilan de
ce qu’il a ressenti.

Le comportement
"C’est fou le changement qu’il peut y avoir entre les deux. Il a
énormément progressé en maniabilité et en facilité. On le balance sans
effort d’un côté à l’autre, il reste très rigide et parfaitement en
ligne, et semble pourtant toujours plus facile à emmener. Quant au
guidage, quel régal, il va là où l’on veut et se montre très
sécurisant."

Le moteur
"Je sais que le mien est une version à carbu, mais la différence entre
les deux moteur m’impressionne (ndlr : 2002 vs 200. Il se révèle
beaucoup plus doux et progressif dans la gestion des gaz et beaucoup
plus fort en reprise et en accélération. On retrouve le même
comportement moteur que sur les derniers modèles à injection, que j’ai
aussi essayés, quel agrément !"



Les points positifs
"On garde totalement l’esprit T-Max. C’est important, on n’est pas
dépaysé au guidon de celui-ci. Ils l’ont encore amélioré, mais j’avoue
que la nouvelle esthétique ne serait pas un facteur déclenchant pour
moi. Par contre, il est très agréable à voir et vraiment sain à
conduire. Le freinage, avec le double disque, fait impression, avec un
feeling excellent. Pour le confort, je préfère encore ma selle, qui me
paraît un peu plus épaisse et moins large, mais je le trouve vraiment
pas mal ; au moins, on ne glisse plus sur le revêtement !"


Les points négatifs
"Le vol ! Celui-ci, dernier du nom, va donc être particulièrement couru
par les voleurs... Je m’en suis fait subtiliser un, alors pour plus de
tranquilité, j’ai repris un ancien modèle qui ne paye pas de mine, ça
fait moins envie. Du coup, je ne craquerai pas pour celui-ci, même s’il
offre beaucoup plus d’agrément. Sinon, je ne pense pas que les
plastiques puissent bien vieillir. Je me sers de mon scooter pour
transporter des objets et il m’arrive de les mettre sur le tunnel. Là,
avec toutes ces pièces brillantes, cela risque de se rayer en moins de
deux. Pas si bien vu. Autre chose, le tunnel s’est élargi par rapport
au mien. J’aime moins la position des pieds."



L’avis de Damien sur le GP 800

"Il est impressionnant. Je ne m’attendais pas du tout à
ça. Son moteur, très agréable, semble capable de tout et surtout génère
des sensations jusqu’alors inconnues en scooter. Pourtant, j’en ai vu
passer, du scooter ! Je dirais que le GP 800 est vraiment une moto
déguisée. Il se conduit de la même manière, il reste plus lourd qu’un
scooter standard, mais encore une fois, quel moteur ! Je crois que je
me suis fait avoir, là, il m’a donné envie de repasser au maxi scoot...
En revanche, à 9 300 €, je n’aurai jamais les moyens. Et franchement,
quelle idée de mettre une chaîne de transmission, même si on ne doit la
changer que tous les 30 000 km. Cela fait de l’entretien, alors que
justement, quand on veut un scooter, c’est pour ne s’occuper de rien...
Dommage, parce qu’il s’avère confortable, et que pour les balades à
deux et pour rouler à Paris, il m’irait tout à fait. Il pèse un peu
plus lourd que le T-Max, mais il se montre plus agréable pour les plus
petits et j’aime bien la positon du guidon plus droite, plus relevée.
Je n’aime pas trop celle du Yamaha."



Les points positifs
"Le moteur fabuleux ! Quelle santé, on tourne et on est déjà loin. De
quoi voir venir et se sentir en sécurité. J’aime bien aussi le gabarit
et la protection. C’est vrai qu’il pèse plus lourd et qu’il paraît plus
gros que le T-Max, mais au final, il garde presque les mêmes dimensions
et a une bouille bien à lui."

Les points négatifs
"Personnellement, je trouve que la transmission par chaîne est super à
l’utilisation, mais pour moi, ça pose problème. Je peux en faire
abstraction, ceci dit. Pour le reste, je ne trouve pas grand chose à
redire. Il faut faire attention à son comportement, il a tendance à se
déséquilibrer un peu à basse vitesse, mais franchement, pas de quoi en
faire un drame..."
__________________

visitez le site officiel gilera gp800 http://www.gilera-gp800.com/index.html
olivier78 est déconnecté