Club-ScooterGT.com - Afficher un message - Essai du GP800 par yoleu
Afficher un message
Vieux 17/01/2008, 12h23   #1
yoleu
Membre
 
Avatar de yoleu
 
inscrit le 26/06/2007
de Lyon city
Nexus 250

Messages: 470

Pouvoir de réputation: 12
yoleu à un bon karma au Clubyoleu à un bon karma au Club
Essai du GP800 par yoleu

Ben voilà, en allumant mon ordi ce matin, j'avais un beau message de J-Seb, comme quoi mon conc' PIATON l'avait reçu hier.

Vingt minutes après j'étais chez eux, vingt et deux minutes les clés dans les mains et vingt trois minutes dessus, en ville.

Première impression, c'est plus bas que mon Nexus, plus lourd, ça fait "allemand". Deuxième impression, l'accélérateur est nerveux, deux millimètres et hop, ça part vite, presque sans faire de bruit. Holà, va falloir être prudent, surtout que la route est à moitié humide.

On laisse chauffer, on zigzague un peu et c'est très maniable. La position est typée confort, guidons plus hauts que le Nexus, ça se rapproche du Fuoco en fait. La selle est très bien. Bon, les pieds ne sont qu'à moitié protégés, les mollets pareil, le Nexus fait mieux de ce côté là. Les pieds sont plus en avant, la position est moins sportive, en fait c'est un position Goldwing, très confortable.

Il faut faire attention à l'accélérateur, car la roue arrière patine rapidement, tellement il y a du couple dès les plus bas régimes.

Que dire de plus ? En ville il va bien, le freinage est top à un doigt, les leviers sont réglables. Il se faufile presque aussi bien que le Nex entre les bagnoles, sauf qu'on se dégage beaucoup plus vite. Le centre de gravité est bas, le haut du corps reste droit et on joue du bassin, comme si on surfait.

Le moteur : c'est un régal. On se retrouve vite à 150 entre deux feux, le freinage assure et rassure. C'est une vraie petite moto, sans histoires, qui roule trés vite sans donner de coup de pied aux fesses. Je suis déçu du son du moteur, inexistant. Mais ça pousse velu, il faut s'accrocher un peu, mais rien de transcendant non plus par rapport aux bécanes. En fait on n'a pas l'impression d'être sur un scoot, mais plutôt sur une K1200s rabaissée et sans vitesses.
C'est trés cool, et quand on a envie, hop, un coup de gaz et tout le monde reste derrière.

Direction l'A7 et là, entre 150 et 180, on trouve son terrain de prédilection. La banane, le pied, les caisses donnent l'impression de se traîner, on se faufile entre elles à 150, le scoot ne bouge pas. A partir de 180 l'avant se fait léger, les remous sont trop importants et il faut mettre le casque derrière la petite bulle pour arriver à 195 kmh au compteurs, très vite atteints. Je relâche parce qu'il a à peine 150 km.
yoleu est déconnecté