Discussion: Le périph !
Afficher un message
Vieux 14/01/2008, 23h54   #24
Goodkyng
Membre
 
Avatar de Goodkyng
 
inscrit le 28/03/2007
de Toulouse (31)
Fuoco 500ie

Messages: 156

Pouvoir de réputation: 10
Goodkyng est sur le bon chemin...
Citation:
Le périph est limité à 80km/h.
Les petites communales françaises te permettent de rouler à 90km/h.
N'y a-t'il pas un problème? Quand on sait, qu'il n'est pas possible de se croiser sur ce genre de route sans rouler sur le bas côté?
Ton raisonnement pourrait se tenir... mais, à mon avis, tu te contentes de déplacer le problème.

Oui, certaines routes, pourtant limitées à 90km/h sont dangereuses et dans certains cas cela peut s'avérer suicidaire de rouler "aux limitations" (je pense particulièrement à certaines routes de montagne).
les exemples sont nombreux : virages sans visibilité, largeur insuffisante pour croiser en toute sécurité, ou simplement chaussée en mauvais état / glissante / défoncée.
sur ce point là, je pense que tout le monde est d'accord.

Mais est-ce que cela autorise à rouler plus vite sur d'autres axes de circulation sous prétexte qu'ils sont plus larges, avec une meilleure visibilité ?
[Attention : exemple à la con !]
C'est comme considérer qu'une chûte de 10m est moins dangereuse qu'une chute de 20m car c'est moins haut.
[fin de l'exemple - désolé j'ai rien trouvé de mieux]
C'est un peu trop "simple" comme raisonnement.


Et puis, si le périphérique est limité à 80km/h, il y a des raisons :
- C'est de loin la voie la plus fréquentée de France (une moyenne de 1,2M véhicules/jour)
- Le nombre d'accidents y est élevé : 10 accidents par jour et un mort par mois en moyenne... pour une voie de seulement 35km...
Conseils de conduite moto sur le priphrique pour les motards

Alors bien sur on peut dire que c'est la faute des caisseux qui deboitent sans regarder, que la nuit c'est plus fluide donc moins dangereux, qu'il suffit d'etre un bon pilote, que c'est la faute à "pas de chance", etc... c'est tellement rassurant de se dire qu'en conduisant vite on n'est pas plus dangereux, et que si l'accident arrive, c'est la fatalité ou la faute des autres.

Voici le lien (et quelques extraits) vers un petit PDF de la préfecture de police de Paris (2002) :
http://www.prefecture-police-paris.i...insecurite.pdf

Citation:
Les évolutions récentes montrent une diminution du nombre d'accidents mortels (36 à la fin du mois de juin 2002 contre 56 fin juin 2001) et du nombre total de victimes -tués, blessés graves et blessés légers- (5260 au 1er semestre 2002 contre 5703 au 1er semestre 2001).
Seul le boulevard périphérique voit le nombre de ses accidents mortels et graves augmenter entre ces deux périodes, passant respectivement de 2 fin juin 2001 à 7 fin juin 2002 (+250%) et de 38
fin juin 2001 à 41 fin juin 2002 (+ 7,79 %).

Les principales victimes des accidents de la route parisiens sont les deux-roues motorisés et les piétons.

La vitesse excessive des véhicule constitue la première cause des collisions (1340 accidents en 2001, 869 au 1er semestre 2002).
Parfois associé à cette infraction, l'alcool au volant, qui est intervenu dans 28,97% des accidents mortels en 2001 et 25 % au 1er semestre 2002, et dans 16,48% des accidents graves en 2001 et 16,45 % au 1er semestre 2002, apparaît comme un facteur de gravité important.
Enfin voilà, désolé pour ce "pavé", qui a d'ailleurs tendance à s'éloigner du sujet original de ce post... ce n'est que mon avis, mais je tenai à répondre à cet argument que je considère comme infondé et trop souvent entendu...

EDIT : un autre petit lien qui rappelle le lourd bilan des 2roues :
Chiffres et causes des accidents - Mairie de Paris
Goodkyng est déconnecté