Afficher un message
Vieux 10/01/2008, 01h13   #1
olivier78
Habitué
 
Avatar de olivier78
 
inscrit le 23/07/2007
de versailles
tmax

Messages: 714

Pouvoir de réputation: 12
olivier78 à un bon karma au Clubolivier78 à un bon karma au Clubolivier78 à un bon karma au Club
La conception du gp800

traduction de l'article du magasine cyberscooter

Laissée de côté l'idée de développer une évolution du Nexus, comme supposé à l'époque du scoop image de 2005, le projet GP800 s'est développé de manière du tout autonome, en les concentrant sur lignes filantes et volumes les plus possibles réduits, qu'ils en accentuassent le dynamisme, aussi en maintenant une élégance de fond, à la recherche de la mission pour la marque Gilera: 'sportivité italienne élégante.'

Le résultat semble atteint de manière plus convaincante dans la zone arrière, grâce au tunnel central et à l'originalité du groupe optique et de la marmite dédoublée. L'avant apparaît innovant mais moins incisif avec le double phare superposé qu'il sait de déjà vu, Il s'agit de considérations simplement subjectives évidemment.


L'analyse qualitative des matériels et des finitions montrent un cours altalenante, avec des solutions estimables comme le forcellone, les plaques portapedane du voyageur et le guidon, tous en aluminium, avec quelques plastiques de qualité modeste comme quelques accouplements, même s'il y a à dire qu'il s'agit toujours aussi de véhicules de pre-serie, nous verrons donc dans la preuve du véhicule définitif,


Ceci dit, l'analyse esthétique commence déjà à rendre l'idée de combien complexe et important le devoir des ingenieurs puissent être , engagés dans le devoir ardu d'insérer un moteur bicilindrico au 'V' dans un partie cycle caractérisé par le berceau arrière en style scooter
Seulement deux les colorations: Noir Graphite et Rouge Emotion, les deux métallisent.

inevitablement partir de l'instrumentation, la même utilisée pour équiper Gilera Feu et autres modèles du Groupe, solution peu 'exclusive', même si techniquement valide avec compteur de vitesse, niveau carburant et compte-tours de type analogique, jumelée au display digital avec des indications du kilométrage total et deux partiel, km parcouru en réserve, montre, température milieu et du liquide de refroidissement,

Puis nous trouvons les espions relatifs aux lumières éblouissantes, clignotants, pression j'huile, réserve essence et kilomètres parcourus en ridserva. check injection, hazard, alarme nequille latérale et frein de stationnement.

Nous passons aux commandements au guidon, une nouvelle version pour les modèles du groupe, même s'il est le même qu'il utilise Malaguti dans ses modèles, ici avec moins couleurs. Sur la droite, un bouton permet de régler la hauteur du pare-brise électriquement. Valides les leviers je freine réglable sur quatre positions, pour s'adapter aux mains du pilote . En descendant dans le retroscudo nous trouvons le bloc-notes d'allumage avec me kit de codage anti demarrage ' et clé de démarrage

il reste donc le seul sottosella vain, doué d'éclairage et prise de courant, ouvrant avec la télécommande sur la clé et suffisamment ample à recevoir un casque intégral mais peu autre.

Toujours sous la selle, dans une position peu de pratique trouve résolument aussi le bouchon 'modeste' pour le ravitaillement de carburant, 18,5 litres.
Positionné sur le carénage antérieur les miroirs retrovisiseurs, à dire la vérité un po' minuscule.
Tu présentes les deux bequilles, avec le latérale agile et la centrale qu'il demande un effort décidé pour le hisser en toute sa masse.

Le cadre montre un berceau double en tuyaux d'acier avec de renforcement, jumelé à une fourche antérieure avec des fourreaux de 41mm et debattement de 122mm. Principalement pour raisons de place, on est choisi la solution avec té unique et il ne double pas comme il peut sembler souhaitable, voit poids et performances, en réalité, aussi grâce à l'attaque inédite aux trois boulons, la fourche semble etre apte à dérouler son pouvoir d'amortissement et de rigidite.

La suspension postérieure utilise par contre un monoammortisseur mis sur le côté gauche, merci à un bras que partie du forcellone postérieur. L'amortisseur, de marque ZF peut être réglé dans le precontrainte sur sept positions tu positionnes et il assure une course de la roue égal à 133mm.

Comme je dis , le moteur il est fixé en position centrale et cela détermine un balancement des poids subdivisé au 50% entre les deux axes, au-delà à optimiser le fonctionnement de la suspension postérieure, grâce à la réduction des masses non suspendu

Les roues de 16 pouces à l'antérieur et de 15 au postérieur montent les pneus excellents radiaux Pirelli Diablo exprès développés ainsi que les michelins qui ne sont plus a demontrés .

ll rayon freine il voit un couple puissant de disques antérieurs de 300mm, avec des pinces flottanti Brembo au pistoncino double, et au postérieur un disque de 280mm avec pince 'pas griffata' flottante au pistoncino double. Le système de coup de frein est le classique, avec des leviers séparés pour les deux as et tuyauteries rhabillées en tresse métallique. L'ABS n'est pas disponible actuellement, mais il est prévu pour une préparation future,


Les mesures caractéristiques sont grosses , mais vous n'exagérez pas, avec une longueur de 2237mm et un iempattement de 1593mm, inférieur au Burgman 650 et de peu de supérieurs à ceux du Tmax500). Significatif le poids au vide: 245kg, qu'assorti à la selle à 780mm, il en conseille l'usage aux les plus hauts e/o experts, aussi vue les performances en jeu.

Moteur
Il s'agit sûrement du bout fort de ce modèle, en particulier parce que porte la puissance des 'mouvement-scooters' à 55kW, contre les 40,5 du Burgman 650 et les 29,4 du Tmax. Au top aussi dans le maximum couple avec 76,4Nm, quand Burgman s'arrête à 62Nm et Tmax il ne va pas au-delà des 45,8. Évidemment un résultat qu'il doit tenir présent de l'accroissement significatif de cylindrée respect aux concurrents, et qu'il le met aussi en concurrence directe avec les motos

Au niveau d'architecture on est choisi la disposition des hauts-de-forme au 'V' de 90°, met au véhicule longitudinalement, avec distribution monoalbero aux cames en tête, bougie double, refroidissement au liquide, alimentation à l'injection électronique et déchargé avec sonde lambda catalysé aux trois voies .
__________________

visitez le site officiel gilera gp800 http://www.gilera-gp800.com/index.html
olivier78 est déconnecté